Voyage Pourquoi vous devez absolument faire un tour à Murano, cette magnifique île...

Pourquoi vous devez absolument faire un tour à Murano, cette magnifique île italienne ?

Île de la région de Vénétie située dans la lagune de Venise en Italie, Murano est la patrie incontestée de la verrerie d’art. Lieu emblématique qui vaut le détour, l’île de Murano, distante de 5 km de Venise, est également célèbre pour ses monuments historiques et ses musées. Par ailleurs, une visite guidée sur cette terre italienne est également l’occasion d’en apprendre sur les fortunes diverses de grands hommes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Le plus emblématique de tous étant certainement l’invétéré séducteur Casanova ! À cet effet, prenez vos bagages, et direction la Vénétie pour une visite guidée de l’île de Murano.

Murano : patrie de la verrerie d’art

Pourquoi l’île de Murano est-elle si célèbre ? Reconnue internationalement pour sa verrerie d’art, rien ne prédestinait pourtant cette minuscule île de moins de 2 km² à devenir la capitale mondiale de la verrerie d’art. En effet, tout a commencé en 1201 lorsqu’un décret obligea tous les verriers de Venise à installer leurs fours sur l’île de Murano. On pourrait alors parler d’une chance ou d’un hasard de l’histoire, puisque les incendies répétitifs enregistrés sur la voisine et très touristiques Venise commençaient par inquiéter les Vénitiens dont les logis étaient en bois, insularité oblige. Ce facteur handicapant pour Venise bénéficiera néanmoins beaucoup à Murano où l’insularité permettait de maintenir le secret de l’art de la fabrication du verre.

Hier, aujourd’hui et encore demain certainement, les verriers de Murano témoignent dans la fabrication de divers objets en verre d’un savoir-faire traditionnel et familial qui se transmet de père en fils depuis l’aube du XIIIe siècle. À cet effet, une visite guidée sur l’île de Murano est une belle occasion de découvrir la centaine d’ateliers de soufflage de verres encore présents et d’en apprendre sur la très secrète Verrerie de Murano. Par ailleurs, vous pourriez toujours passer à la boutique, afin de garder de précieux souvenirs de votre passage à Murano. C’est pourquoi vous aurez vers la fin de l’article quelques astuces pour acheter un véritable verre de Murano.

Murano : visite guidée à travers l’île

Murano est certes célèbre pour sa verrerie d’art, mais la patrie du verre ne fut pas qu’un lieu d’ateliers de soufflage ; c’était un bel endroit où venaient se reposer de nombreuses personnalités du moyen-âge et de l’époque moderne européenne. À cet effet, on y trouvait de magnifiques jardins composés de fleurs de jasmins, de bosquets d’orangers, de lauriers, etc. De cette atmosphère apaisante naquit une autre réputation de Murano qui faisait de l’île le lieu idéal des plaisirs coquins. Et qui dit plaisir coquin dit également « vie de Casanova ». Ce dernier y marquera l’île de son empreinte par son aventure avec Marina Maria Morosini, nonne du couvent des Anges de Murano… que le futur Cardinal de Bernis ne manquait pas d’épier. Aujourd’hui encore? les divers souvenirs de ce passé très romantique de Murano sont visibles sur l’île. Ainsi, une escapade à Murano sera l’occasion de visiter des endroits tels que :

  • les emblématiques jardins de Murano qui subsistent ;
  • le Palazzo Giustiniani pour y découvrir de très belles collections de verres historiques ;
  • l’église Santa Maria e Donata, fondée au VIIe siècle et qui possède de remarquables mosaïques byzantines ;
  • le Palais de la Mula : siège de la Municipalité de Venise-Murano-Burano et qui est très représentatif de l’art gothique vénitien de par sa façade principale qui date du XVe siècle ;
  • le Musée du Verre, lieu emblématique sur l’île de Murano qu’il faut absolument visiter. On y découvre des œuvres magnifiques, dont plus de 4000 pièces comprenant des morceaux de verre de kaléidoscope, des calices, des glaces et des flacons phéniciens, etc. Ici, vous aurez la chance également de contempler à votre plus grand étonnement un lustre de plus de 330 kg, une pièce jalousement gardée au sein du musée ;
  • le Faro. Encore appelé le phare de Murano, il est une tour métallique de 34 mètres de hauteur. Il est géré par la marine militaire et constitue un lieu d’intérêt à visiter également. Construit en 1912, il est mis en service depuis 1934 ;
  • l’église Saint-Pierre-Martyr, construite à la fin du XVe siècle. On y découvre les peintures de grands maîtres vénitiens comme Jean Bellini et Véronèse ;
  • etc.

Comment visiter ces lieux emblématiques de Murano ?

Située à 10 minutes du centre historique de Venise d’où vous prendrez un vaporetto à l’embarcadère Fondamenta Nove, Murano accueille ses visiteurs à l’arrêt faro. À cet effet, les lignes 41, 42, DM et LN du transport public sont celles capables de vous déplacer de Venise à Murano. Mais, déjà à Venise, vous pourriez opter pour une excursion en français à 20 euros maximum qui vous offre l’opportunité de connaitre outre Murano, Burano et Torcello.

Les astuces pour acheter un véritable verre de Murano

Le savoir-faire de Murano dans l’art de conception des verres de qualité a toujours suscité jalousie et convoitise. Ainsi, de toute l’histoire de l’île, nombreux ont été les artisans soucieux de connaitre les secrets de la Verrerie de Murano. À cet effet, même le souverain français Louis XIV n’est pas resté indifférent aux savoir-faire des verriers italiens. Et même s’il réussit à convaincre certains à venir à sa cour, ces derniers furent tous assassinés, afin qu’ils ne transmettent le secret jalousement gardé. De ce fait, les copies et les contrefaçons de verres de Murano sont légion, et un passage en Italie et même à Venise ne vous garantit guère d’acheter le bon. C’est pourquoi ces quelques astuces et conseils vous seront d’une grande utilité. À cet effet, tout repose sur votre sens de l’observation et du discernement.

Comment observer l’originalité d’un verre de Murano ?

A Murano, on ne produit pas de verres en série. Chaque verre est d’une fabrication unique et caractérisé par de légères imperfections, signes d’un travail artisanal et non industriel. Ainsi, remarquerez-vous des bulles d’air dans le verre, ce qui n’est pas le cas des verres issus des grandes cristalleries qui emploient le plomb afin d’éviter cette imperfection à priori désagréable. Par ailleurs, dans le but d’esthétiser leur ouvrage, les verriers de Murano appliquent à leurs verres des couleurs extrêmement vives et variées… C’est une technique qu’on observe que sur l’île et qui est hautement difficile à répliquer. Enfin, les verres de Murano se distinguent des autres verres du marché par leur cherté… En effet, c’est parce que vous pouvez y retrouver de l’or ou de l’argent. Un faussaire ne prendra pas un tel risque puisqu’il doit vendre moins cher et rapidement.

Si malgré toutes ces vérifications, vous éprouvez toujours des doutes, vous pouvez alors consulter le MUSEO DEL VETRO, le seul organisme habilité à authentifier un verre de Murano. Pour les grands connaisseurs de verres Murano par contre, la simple vérification de la signature présente sur un verre leur permet de soustraire l’original de la photocopie.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici