Capitole de Toulouse

Le Capitole de Toulouse, aujourd’hui siège de la ville de Toulouse, a été décidé en 1190 pour établir le pouvoir municipal. La façade qui peut être vu aujourd’hui, a été construit en 1750 et la signification des 8 colonnes qui l’ornent a à voir avec les premiers consuls qui ont conduit à cette époque, chacun des quartiers dans lesquels la ville a été divisée.

A l’intérieur du bâtiment, on peut visiter la cour Henri IV, lieu de la décapitation du duc de Monterrey (1632) qui expose un grand nombre d’assiettes et de bustes. Le Capitole offre également l’accès à la Salle des Illustrateurs, où l’on peut voir un grand nombre de fresques de personnages locaux célèbres, ainsi que diverses œuvres d’artistes toulousains du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Aujourd’hui, le Capitole fait référence non seulement à la place et à la mairie et à sa place, mais aussi à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et au Théâtre National du Capitole de Toulouse, second commandant en France. Le plus ancien bâtiment encore debout est le donjon de l’ancien hôtel de ville, qui n’a pas été rénové en 1750, lorsque la quasi-totalité de la partie médiévale du Capitole a été modifiée.

L’emprisonnement et la torture du marchand de la ville, Jean Calas, jugé en 1762 pour avoir dissimulé des preuves du suicide de son fils.

Laisser un commentaire