Cathédrale Saint Antonin de Pamiers et de Albi

La première église de la ville a été construite entre le XIIe et le XVIIe siècle, au pied du château de Pamiers. Pendant longtemps, c’était une église paroissiale dédiée à Saint Jean-Baptiste et Saint Jean l’Evangéliste, avant de devenir une cathédrale dédiée à la Vierge au XVe siècle. Le portique, qui est encore conservé aujourd’hui, date du 12ème siècle.

Cathédrale Saint Antonin de Pamiers

Elle présente une architecture romane dont les chapiteaux, en mauvais état, présentent des scènes bibliques, comme Caïn et Abel, Adam et Ève, Daniel dans la fosse aux lions…, ainsi qu’une scène qui illustre le martyre des deux saints. Le clocher est l’élément le plus surprenant de tout le complexe religieux. De style octogonal typique du Languedoc, il rappelle, avec sa corniche de fines colonnes de marbre, l’église des Jacobins de Toulouse. Le dernier étage n’était pas présent dans le bâtiment d’origine, mais a été ajouté en 1426. En 1577, la cathédrale était, comme la plupart des édifices de la région, victime des guerres de religion. Tout au long de cet épisode, la cathédrale a été détruite et seul le clocher est resté intact. La cathédrale n’a été reconstruite qu’au XVIIe siècle. Le 9 août 1906, il a été déclaré monument historique. La cathédrale Saint-Antoine, célèbre pour sa mentonnière à 49 clochettes, abrite d’autres œuvres remarquables, comme le maître-autel en marbre de la Restauration, une fresque représentant la vie de saint Antoine de Bénazet (XIXe siècle), située dans la chapelle de la Vierge (au cœur de laquelle se trouve une image sur le même thème), le cas du grand orgue, datant de 1777, ou une statue en bois de Sainte Madeleine, réalisée au XVIe siècle.

La Cathédrale de Santa Cecilia de Albi

Construite entre 1282 et 1480, la cathédrale de Santa Cecilia est le plus grand bâtiment en brique du monde. Inscrite sur la Liste du patrimoine mondial depuis 2010, c’est l’une des cathédrales les plus visitées du pays. Son architecture sort de l’ordinaire parce que son extérieur est très sobre, le bâtiment est entouré de murs, tandis que son intérieur est plein de détails gothiques flamboyants.

C’est un témoignage de l’histoire religieuse française telle qu’elle a été construite pour démontrer la domination chrétienne après l’hérésie cathare.

Sa décoration intérieure comprend deux peintures murales, l’une du Jugement dernier et l’autre de la Création du monde, qui occupent une surface de près de 200 mètres carrés et ont été peintes au cours du XVIIIe siècle, probablement par des artistes flamands inconnus.

En plus des autres richesses de la cathédrale, l’orgue de 1736 mérite d’être mentionné. Elle a été offerte par l’archevêque Armand Pierre de La Croix de Castres et aujourd’hui la cathédrale d’Albi est devenue un lieu de reconnaissance pour les amateurs de musique classique, qui peuvent profiter de cycles de concerts sur le terrain de la cathédrale.

Si vous voulez faire une visite guidée de la cathédrale, nous vous recommandons de vous rendre à l’office de tourisme où vous pouvez le louer. Il en coûte environ 4 euros par adulte mais ce prix comprend la visite guidée avec un guide officiel (un guide hispanophone peut être demandé).

Laisser un commentaire