Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes

Le patrimoine architectural des Pays de la Loire est très important. Châteaux, cathédrales, églises ou abbayes se succèdent, tous dotés d’un patrimoine historique unique, témoins de scènes du passé. Tiffauges est peut-être l’un des bâtiments les plus connus de la région. En plus de son musée des objets de guerre, on peut aussi assister à une cinéscénie, moins impressionnante que dans le Puy du Fou mais aussi très agréable. Le monument a acquis une certaine notoriété, peut-être en partie grâce à son ancien propriétaire, Barbe Bleue. Le château de Chateaubriand ou celui des ducs de Bretagne valent également la peine, ne serait-ce que pour leur esthétique déroutante. La région regorge également de bâtiments religieux, comme la splendide abbaye royale de Fontevraud, classée monument historique, qui s’étend sur 13 hectares. Ici, vous pouvez admirer en particulier le style sculptural de la région d’Angevin. Ne manquez pas non plus le billet Pommeraye, une galerie qui a conservé sa première fonction commerciale. Des statues grinçantes, des horloges et des escaliers en bois font de ce vitrail de 3 étages un vitrail authentique. Autre fait curieux : la cathédrale de Luçon est la plus petite de France. Il combine les styles classique, gothique et roman.

La construction de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul à Nantes a duré plus de quatre siècles. La première pierre a été posée en 1434 et le bâtiment a été pratiquement terminé au 17ème siècle.

Découvrir les Cathédrales de Nantes

Mais ce n’est qu’au XIXe siècle et la démolition des remparts à l’est de la ville qu’ils ont été achevés (1891). En effet, la cathédrale a été construite près du château, à la limite des fortifications du quartier médiéval. Un mur, dont la porte Saint-Pierre subsiste encore aujourd’hui, juste à côté. Mais le bâtiment de style gothique tardif, classé monument historique depuis 1862, a connu d’autres revers plus récemment. Les violents bombardements du 15 juin 1944 ont causé des dommages considérables et, lorsque les réparations sont presque terminées, un incendie a détruit le toit en 1972.
Cependant, le tuf blanc, mis en valeur par les travaux de restauration (2001-2008) et les dimensions imposantes du bâtiment (la grande nef de 37,5 m de haut, soit 4 m plus haut que Notre Dame de Paris) et la grâce des immenses piliers intérieurs en font un bâtiment remarquable.
L’élément intérieur que vous ne pouvez pas manquer est la tombe de François II, le dernier duc de Bretagne, et son épouse Margaret de Foix. Les parents d’Anne de Bretagne, lorsqu’elle épousa Charles VIII, furent ceux qui unirent la Bretagne et la France. Les nombreux sites se distinguent également. Vous pouvez également visiter deux cryptes, l’une d’entre elles romaine, datant du 11ème siècle.

Le Passage Pommeraye à Nantes

Au début du XIXe siècle, les nouveaux passages couverts ont fait fureur à Nantes l’héritage d’un splendide passage couvert d’une grande fenêtre de trois étages, quelque chose de rare. Il rejoint les rues de Santeuil et Crébillon, au-dessus de la rue de la fosse, à 9 mètres en contrebas. Ses escaliers et plafonds en bois grinçants, ses uniformes de vitrine, ses statues et miroirs, ou même son horloge, en font encore un passage à l’atmosphère unique et à voir absolument lors d’un voyage à Nantes.

Laisser un commentaire