Croisière dans les Grenadines – Derniers souvenirs

Je vous avais laissés, il y a quelques jours, au milieu des Tobago Cays ! Oh je sais, vous y seriez bien restés un peu plus, vous aussi ! Comme je vous comprends.

Mais il est temps de lever l’ancre et de continuer notre croisière. Il reste encore de nombreuses jolies choses à découvrir, vous allez voir.

Jour 6 : Découverte de Mayreau

Nous arrivons à Mayreau, une jolie petite île où la plage s’étend d’un côté, tandis que le village d’Old Walloccupe l’autre partie de l’île.

Nous empruntons, à pied la seule et unique route de l’île pour atteindre le sommet.

Sur le chemin, nous admirons des fleurs de cactus. Je trouve ces fleurs magnifiques

Une petite église catholique nous y attend, mais surtout, une très belle vue panoramique sur les Tobago Caysrécompense nos efforts, après cette « éprouvante montée ».

L’île est vraiment minuscule : 4 km² pour 300 habitants. L’électricité n’est fournie par un générateur que depuis 2002. Ici, il n’y a pas beaucoup d’eau : chaque maison est donc équipée de grands réservoirs d’eau et fonctionnent donc avec la récupération d’eau de pluie.

Nous reprenons ensuite le bateau pour rejoindre une nouvelle île : « Union Island »

Autre île, autre ambiance : une île plus grande (3000 habitants environ), qui vit du tourisme et qui possède son propre aéroport. Cette île est parfois appelée la « Tahiti » des Antilles à cause de sa silhouette volcanique.

Nous en profitons pour nous réapprovisionner en produits frais et boissons  (cela fait longtemps que nous n’avons pas vu un magasin « digne de ce nom ») Après une visite de l’île et un peu de shopping, nous dégustons l’une des meilleures « Pina Colada » des Caraïbes, d’après notre skipper.

De retour sur le bateau, nous profitons d’une belle soirée, en rêvant déjà aux prochaines étapes du voyage .

Jour 7 : Quand les grands font des petits

Nous quittons Union, et prenons la direction de Carriacou. Cette île ne dépend plus de « St Vincent-les-Grenadines » mais de « Grenade » Nous ne pouvons donc pas nous y attarder car nous n’avons pas « payé » la Clearance pour nous balader dans les îles qui dépendent de Grenade.

Nous mangeons au large de l’île. Un peu de houle et de vent nous dissuadent de nous baigner. On devient difficiles. Nous prenons la direction de Petite Martinique, et longeons au passage une jolie petite île de sable blanc.

Nous faisons le plein d’essence à Petite Martinique

Le plein terminé, nous allons nous installer sur l’île d’en face, pour la nuit : « Petit St Vincent ». Une fois de plus, nous arrivons sur un mouillage superbe.

Le soleil nous offre un joli spectacle une fois de plus. Mais comment se lasser ?

Jour 8 : Iles Paradisiaques

Après le petit déjeuner, rien de tel qu’un petit plouf pour achever de nous réveiller et découvrir la plage de Petit St Vincent.

Le vent est tombé, l’eau est superbe. Nous profitons de l’endroit. Avec l’annexe, nous nous approchons de l‘îlot Morpion … petit îlot de sable blanc avec son parasol…. Image de carte postale !

C’est en milieu d’après-midi que nous entamons notre remontée… et en fin d’après-midi que nous atteignons Bequia.

Jour 9 : Sur la route du retour

3h du matin…nous levons l’ancre. La météo s’annonce mauvaise pour les jours à venir et notre skipper préfère anticiper les traversées des canaux de St Vincent et de Sainte Lucie. Nous partons donc très tôt et tirons d’un trait jusqu’à la Martinique. Nous naviguons toute la journée. La mer est vraiment agitée. Ça secoue, ça tangue, ça bouge…c’est épuisant. C’est vers 20h45, après près de 18h de traversée, que nous jetons enfin l’ancre dans la baie des Salines, soulagés d ‘être « au calme » . Nous nous endormons fatigués mais surtout tristes que le voyage touche à sa fin ; Demain, il faudra quitter « notre bateau »

Jour 10 : Welcome Home!

Comme le vent s’est de nouveau levé, nous allons nous mettre à l’abris des Anses d’Arlet pour profiter de notre dernier jour en mer. Un coucou au rocher, en passant, bien entendu!

Baignade avec deux belles tortues, dernier barbecue sur le bateau…. Anse Mitan, nous revoilà !

Quelle belle aventure, nous venons de vivre ! Ces 10 jours en mer à la découverte des Grenadines ont été du concentré de Bonheur, une fabrique à souvenirs inoubliables, une expérience terriblement enrichissante et nous avons vécu des moments d’une rare intensité…

J’espère que cette croisière vous a plu.

Une croisière dans les Grenadines – Tobago Cays

Il y a quelques jours, je vous ai laissés à notre arrivée dans l’archipel des Tobago Cays. Avant d’aller plus loin, il faut que vous sachiez que cet endroit, (où nous avons passé 2 jours complets), est certainement l’endroit le plus beau qu’il m’ait été donné de voir de toute ma vie. J’en garde un souvenir tellement intense qu’il me suffit de fermer les yeux pour tout retrouver : la beauté du paysage, la transparence de l’eau, l’incroyable faune et flore sous-marine, les odeurs de la mer, la brise des alizés sur ma peau, le sentiment de plénitude et de sérénité que j’ai ressenti là-bas.

Mais reprenons où nous en étions restés : notre arrivée dans les Tobago Cays.

Jour 4 : Arrivée dans l’archipel de Tobago Cays

Quand notre skipper nous indique que les Tobago Cays se trouvent juste devant nous, j’ai l’impression de ne voir qu’une île.

En m’approchant, je découvre alors qu’il s’agit en fait d’une multitude de petites îles, très proches les unes des autres, et bordées d’une eau turquoise qui me laisse sans voix.

Nous naviguons au milieu de ces îles. Notre skipper, Patrick, nous indique que l’endroit est fortement fréquenté par les voiliers de plaisance, tellement l’endroit est réputé. Il est vrai que de nombreux bateaux ont déjà jeté l’ancre. Heureusement, Patrick connaît très bien le coin, et nous propose un mouillage assez isolé, à quelques dizaines de mètres d’une petite île magnifique. C’est là que nous jetons donc l’ancre pour deux jours.

Nous vivons chaque instant comme un rêve éveillé. Les enfants plongent dans cette eau turquoise et chaude, à la recherche des tortues et s’en donnent à cœur joie. Nous nous rendons, avec l’annexe, près d‘une autre petite île où il y a une « réserve » avec des centaines de tortues. On passe ainsi des heures à nager autour d’elles. (sans les toucher, bien entendu ! C’est formellement interdit ! )

Après toutes ces émotions, et tant de beauté, nous avons bien besoin d’un ti punch local pour nous remettre ! Pour info, le Rhum Neisson* est absolument dé-li-cieux !  Rajoutez à cela un peu de sucre de canne et de citron vert et vous obtiendrez le fameux ti punch  (ou encore CRS : Citron-Rhum-Sucre)

Le premier soir, nous nous endormons avec le sourire aux lèvres et des paillettes dans les yeux. Cet endroit est purement et simplement époustouflant.

Jour 5 : Anniversaire à Tobago Cays

Le lendemain matin, à peine le petit déjeuner englouti , nous décidons d’aller explorer la petite île à côté du bateau. Les uns y vont avec les Kayaks, les autres, à la nage. L’île est déserte. Il est encore tôt.

Les iguanes se prélassent au soleil

Nous passons devant les iguanes sans les déranger. Nous atteignons le sommet de l’île et jouissons d’une vue exceptionnelle sur les Tobago Cays. C’est tellement beau que nous en perdons nos mots… J’essaie de m’imprégner de toute cette beauté, d’enregistrer ces images dans ma mémoire, de les graver, comme sur un disque dur.

De retour sur le bateau, la femme du skipper a préparé une surprise : comme c’est l’anniversaire de mon papa, elle a préparé un repas de fête : foie gras – langouste grillée (pêchée le matin même) – fondant au chocolat et champagne ! Un anniversaire mémorable, dans un cadre fabuleux ! Nous réalisons combien nous avons de la chance de vivre ce moment- là.

Dans les Tobago Cays, pas de magasin, pas de boutique ! Que du bonheur ! En revanche, des gens viennent en bateau nous proposer des fruits, du poisson, le pain et les croissant pour le petit déjeuner, des tee-shirts souvenirs etc… Attention, les prix sont parfois un peu exagérés

L’après-midi s’écoule entre balades sur l’île, baignade avec les tortues, farniente sur le bateau, lecture et jeux de société avec les enfants. En milieu d’après midi, Patrick nous informe que nous allons bientôt lever l’ancre pour nous diriger vers notre étape suivante : Mayeau. Ne soyons pas tristes, le voyage n’est pas terminé !

Mais je vous raconterai la fin de cette croisière ultérieurement

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Laisser un commentaire