Voyage en France Parcs d'Attractions Découvrez l’association Beauval Nature

Découvrez l’association Beauval Nature

L’association Beauval Nature a pour raison d’être la conservation de la biodiversité à l’échelle mondiale. Elle œuvre dans le but de soutenir toutes actions de conservation et de soutien des animaux. L’association s’est fixée comme objectif de sensibiliser le public à mieux connaître l’animal. De cette façon, ils peuvent facilement les protéger. Voici d’autres informations à découvrir sur cette association Beauval Nature.

Les programmes de conservations du zooparc de Beauval

Le zooparc de Beauval présente 2 sortes de programmes. L’un est ancien et l’autre est tout nouveau. L’ensemble vise à protéger et sauver des espèces pour la plupart en voie de disparition. Les missions du zooparc de Beauval se font à l’échelle mondiale.

Le nouveau programme de conservation

Dans sa démarche pour la conservation des animaux, le zooparc de Beauval a décidé de mettre en place de nouveaux programmes. Elle a donc lancé une démarche de protection mondiale. C’est une action qui vise à sauvegarder le développement d’une quarantaine d’animaux éparpillés à travers tout le globe.

Par exemple, le nouveau programme consiste à protéger des espèces endémiques comme le Bonobo de la R.D. du Congo. Ce sont des chimpanzés dont la vie est en péril face à la destruction de son habitat. Cela est causé par une utilisation de façon anarchique de la forêt qui est leur zone d’habitat.

D’autres animaux bénéficient aussi de la protection et la sauvegarde mise en place par l’association. Entre autres, il y a la chauve-souris qui est une espèce en sursis en France. Il y a également les lémuriens de Madagascar dont les effectifs se dégradent à grande vitesse.

L’association œuvre dans la conservation des oiseaux chanteurs en Indonésie. Il en va de même pour les lions du Sénégal, le koala d’Australie, la girafe de la Namibie, le fourmilier géant du Brésil, etc.

Le nouveau programme de conservation

Les anciens programmes de l’association

Les anciens programmes de l’association Beauval Nature sont similaires aux nouveaux objectifs établis par ses membres. C’est-à-dire de protéger et conserver les espèces présentes sur toute la surface de la Terre.

Par exemple, elle protège les espèces de manchot à Humboldt dont le nombre est en baisse. La récolte de guano est à la source du problème. Les récoltes de cet engrais troublent le cycle de ponte et les nids de manchot à Humboldt. En sensibilisant les artisans, elle a pu limiter les dégâts provoqués par la récolte de guano.

La protection des tortues marines du Nigéria représente aussi un défi passé pour l’association. Elle a pu faire en sorte que leur habitat soit conservé au maximum. Autrement, les périodes de ponte risquent de mal se passer. Grâce à sa collaboration avec le Tropical Conservation Center, elle a réalisé un plan de développement pour trois espèces de tortues en voie de disparition.

A part cela, l’association a également réussi à protéger et sauvegarder le lamantin du Sénégal. C’est une espèce en voie de disparition en Afrique pour plusieurs raisons. Notamment à cause de la destruction de son habitat et de la chasse. En collaboration avec L’association Océanium qui est sur place, l’association Beauval Nature a réussi à freiner le massacre que subissent les lamantins.

Les anciens programmes de l’association

La recherche de l’association

La recherche est une branche importante au sein de l’association Beauval Nature. C’est un catalyseur (un levier) qui les aide à maintenir certaines espèces encore en vie. En effet, il ne suffit pas d’arrêter la chasse ou la destruction de leurs habitats naturels.

Pour sauvegarder les espèces protégées en vie, il faut aussi accorder un budget destiné à la recherche. Cela permet de maîtriser leurs alimentations, d’adopter les bonnes méthodes pour les soigner et de comprendre la génétique de chaque espèce.

La recherche effectuée par l’association court vers la compréhension de plusieurs points. Entre autres, il y a les études génétiques sur les grands félins de l’Europe. Il y a également la recherche qui permet de comprendre l’écologie de l’hyène des cavernes.

À ceux-là viennent s’ajouter d’autres recherches qui portent sur la contagion du bâillement chez les singes. Puis, d’autres qui sont sur la cardiologie physiologique du panda géant. En tout, c’est plus d’une trentaine de recherches qui sont financées et enclenchées par l’association Beauval Nature. Toutes ont pour but de comprendre et de sauvegarder toutes les espèces d’animaux qui ont besoin d’être sauvegardées en raison de leur nombre restreint.

Comment aider Beauval Nature ?

En tout, il y a 5 façons de venir en aide à l’association Beauval Nature. En voici 3 parmi les procédés possibles.

Parrainez un animal

Le parrainage d’animal est une forme d’aide. Toutes les personnes intéressées choisissent leurs animaux préférés. Ensuite, elles financent les programmes de conservation de ceux-ci. L’argent obtenu sert uniquement aux financements des programmes de sauvegarde soutenue par l’association à travers le monde.

Par exemple, si une personne adore les suricates, il peut contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie. Pour cela, il verse la somme d’argent qu’il souhaite à l’association. Celle-ci ira vers les démarches de sauvegardes destinées aux suricates. Il en va de même pour les autres animaux protégés par l’association Beauval Nature.

Les parrains ont une liste d’une trentaine d’animaux. Ils sont libres de choisir l’animal qu’ils veulent parrainer.

Faites des dons

La collecte de don est une initiative entreprise par l’association depuis l’année 2016. Les donateurs peuvent faire ce geste au sein des hôtels de Beauval ou auprès du self-service du zooparc de Beauval. Cependant, depuis 2017, il est désormais possible d’offrir un don à partir d’une borne de générosité. Elle est installée à proximité de la maison Beauval Nature.

Le don envers l’association s’effectue de différentes manières. Il y a le principe de l’euro supérieur lors du self-service dans les hôtels Beauval. C’est-à-dire que lorsqu’une personne passe en caisse, le caissier lui propose d’arrondir son addition. La somme supérieure à ce qu’elle doit payer normalement sert à financer les projets de l’association.

Il y a également la borne des mini-dons. C’est une borne qui permet de faire un don d’argent par voie électronique. Le donateur indique le montant de l’argent qu’il veut donner sur la borne. Puis, il insère sa carte et se fait déduire de la somme qu’il a mentionnée. L’argent collecté ira directement pour la sauvegardé d’animaux.

Devenez partenaire

Devenir partenaire du combat mené par l’association c’est l’aider dans le développement des programmes qu’elle met en place. Le but est de conserver les espèces protégées et de financer les recherches destinées à améliorer leurs conditions de vie.

Ce partenariat est ouvert aux professionnels. Dans le second cas, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt dont le montant équivaut 60 % de votre don.

Selon la contribution effectuée par le partenaire, il peut obtenir une visibilité et divers avantages au niveau des hôtels et parcs de Beauval. Actuellement, l’association Beauval Nature est en partenariat avec une quarantaine de sociétés et entreprise en tout genre. Mais, les nouveaux venus sont toujours les bienvenus. Il n’y a jamais trop d’argent pour conserver les animaux du monde entier.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici