Voyage La maison à colombages alsacienne

La maison à colombages alsacienne

Alsace est une région de l’est de la France, renommée pour son admirable panorama et ses coquettes habitations. Au nombre de celles-ci figurent les maisons à colombages alsaciennes. Délicatement bariolés et parés, ces beaux édifices présentent un aspect aimable et cordial, illustrant parfaitement les belles histoires d’amour.  De plus, leurs devantures sont ornementées par des géraniums aux couleurs rouges envoûtantes disposées dans des auges très bien soignées.

Les matériaux de construction des maisons à colombes alsacienne

Le bois occupe une place de choix dans la construction des maisons à colombages alsacienne compte tenu de la nature de la flore de cette région, constituée d’immenses forêts. D’ailleurs, le bois a l’avantage d’être solide, diélectrique et facile à acheminer. De plus, il convient au climat de l’Alsace et pour finir, son utilisation permet d’avoir des maisons à colombages, exemptes de tous risques d’effondrement.

La maison alsacienne à colombages décryptée

La construction d’une telle maison est l’œuvre des charpentiers. La maçonnerie n’intervient que pour les travaux d’excavation, de fondation un encore du rez-de-sol. Elle est réalisée minutieusement et doit répondre à toutes les normes en la matière. En outre, la maison est une armature en pans de bois et composition de même que l’agencement de ce bois doit être conforme à « l’équilibre architectural ». La technique de construction des maisons à colombages en Alsace est très originale et distincte des constructions ordinaires.

Quant aux murs, ils sont renforcés par la superposition d’une chaux faite de boue et de paille nommée « Wickelbodde ». Le hourdis se compose de briques et de torchis qui sont faits de pièces de bois. Une fois le gros œuvre achevé, la bâtisse est revêtue d’une couche de chaux généralement blanche mais qui peut varier selon les goûts. Et pour finir, le toit en pente est érigé de manière à éviter l’entassement de la neige en période d’hiver.

Les spécificités du bois

Malgré le suivi des normes d’architecture, les charpentiers intègrent des créations pleines de symboles dans les constructions. On peut en distinguer « le Mann », la croix de Saint-André, le losange, le siège curule, l’arbre de vie puis les poteaux d’angle.

Le Mann est conçu de madriers verticaux, obliques et dessine la forme de deux « K » dressés l’un contre l’autre. Cette création représente la configuration d’un homme et symbolise sa virilité et sa vigueur. Aussi, le Mann se présente sous diverses variétés : demi-Mann, Mann à tête, et Mann d’angle. En outre, il est coutumier de remarquer un Mann illustrant la tête d’un coq avec un œil. Cela se rapporte à une conviction selon laquelle, cet animal évince les sortilèges jetés par les sorciers.

Très courante en Alsace de même qu’en Allemagne, la croix de Saint-André est apparente dans l’ornement des vantaux ou sur les rambardes des balcons. C’est un X qui symbolise la reproduction et la fertilité chez les êtres vivants. Il est souvent situé sous les baies, à la cime des frontons et exprime l’union de deux êtres, dans le cas où on a deux « X ».

Le losange est autant répandu en Alsace sous les baies. C’est la marque de la féminitude et de la maternité. Par ailleurs, on remarque une association de losange et de croix de Saint-André au niveau des maisons à colombages alsaciennes. Elle exprime une excellente fécondité caractérisée par une famille de grande taille ou un nombre important d’animaux dans son élevage.

Le siège curule est un élément créatif constitué par deux bras arrondis en « S », sculpté au niveau des fenêtres des devantures des habitations. C’est une disposition démesurée de la croix de Saint André. Autrefois, le siège curule servait de sièges aux notables romains. Mais de nos jours, elle renvoie à l’habitation d’un dignitaire de village.

Nonobstant, nombre de maisons à colombages en Alsace ne portent, aucun élément de décoration. On découvre l’arbre de vie sur les façades des maisons en Alsace, exceptionnellement dans le Sundgau, au sud de la région. Il symbolise aussi la vie, la fertilité et surtout la légende du jardin d’Eden. Elle raconte qu’il était interdit aux êtres humains de consommer les fruits de l’arbre de vie, qui leur permettrait « d’avoir la connaissance du mal et du bien ». Cet élément créatif est très prisé en Normandie. En dernier lieu, les poteaux d’angle sont indispensables dans le décor des maisons à colombages alsaciennes. Généralement, ils sont agrémentés de divers dessins à géométries variables et de belles figures.

Les fleurs des maisons à colombages alsaciennes

Les maisons à colombages alsaciennes sont fleuries par le géranium qui est une fleur très dominante en Alsace. En réalité, le géranium est originaire d’Australie, de son vrai nom « Pélargonium », une plante cultivée en terre ou en pot, à feuilles arrondies et à fleurs en ombelles roses, blanches ou rouges. Cette manière de décorer les maisons à colombages en Alsace date du 18ème siècle. Elle permet d’orner les bordures, fenêtres, les escaliers ainsi que les paliers. De surcroît, la couleur rouge des géraniums apporte une touche exceptionnelle à la maison.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici