Londres : A la découverte de Little Venice et camden Town via Regent’s Canal

Je vous ai laissé mercredi avec mon premier article au sujet des transports, de mon logement sur une péniche via Airbnb, et du quartier de Battersea dans lequel nous résidions. Place aujourd’hui à notre second jour qui va vous emmener de Little Venice à Camden Town en passant par le Regent’s Canal.

De Little Venice à Camden Town à Londres

Comme je vous l’avais dis ici, je connais Londres peut être pas comme ma poche mais presque, et ayant quasiment déjà tout visité dans la capitale, je voulais cette fois découvrir de nouveaux moyens de locomotion pour me rendre d’un point A à un point B sans passer par l’éternel Underground. A ce sujet, je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où on a pris le tube (petit surnom du métro londonien). Nous avons largement préféré le bus. D’une part parce que c’était moins chiant pour y accéder et de l’autre car il était très pratique pour visiter l’intérieur des quartiers et en découvrir de nouveaux sans être entassés comme des sardines. Avoir un étage supplémentaire rend la chose encore plus attractive forcément !

Pour en revenir à nos moutons, cette balade se fait bien évidemment dans les deux sens, mais voulant passer du temps à Camden Town et ne voyant pas grand chose à faire du côté de Little Venice, nous avons opté pour cette trajectoire (suivre les petits ronds bleus de gauche à droite sur la carte).

Le mieux, pour commencer la balade, est de se rendre à Paddington Station (en bus ou en métro) et de marcher un peu jusqu’à Little Venice.

Une fois sur place il vous faudra trouver les bateaux vous permettant de faire la croisière. Attention il y en a plusieurs ainsi que différentes directions car le canal est très grand et change de nom de l’autre côté pour s’appeler Grand Union Canal. Pour ma part j’avais noté la London Waterbus Company qui proposait le trajet que je souhaitais (avec un arrêt au zoo de Londres dans Regent’s Park pour ceux qui voulaient s’arrêter avant).

La croisière est commentée en anglais. Elle dure environ 45 minutes et coute £8,30/personne (£12 l’aller/retour). Il faut faire la queue le long du mur et monter dans le bateau par ordre d’arrivée. L’achat des tickets se fait à bord. Du 1er avril au 30 septembre, les départs s’effectuent tous les jours depuis Warwick CR et à toutes les heures de 10h00 à 17h00. Pour le reste de l’année, je vous encourage à vous rendre sur le site car il y a de nombreuses exceptions que je ne peux pas résumer ici.

Ce matin là nous sommes arrivés un peu en avance, du coup nous en avons profité pour boire un thé et admirer le magnifique paysage à bord d’une péniche qui faisait bar/restaurant, le Waterside Cafe.

Pour parler de la promenade fluviale en elle même, je n’ai pas été déçu. Tous types de décors s’offrent à nous : industriel, végétal, animalier … Franchement j’ai adoré cette croisière dépaysante au coeur de Londres. Si jamais vous craignez de monter à bord d’un bateau, pas de soucis, vous pouvez y aller à pied et suivre quasiment le même parcours sauf dans le tunnel, le Maida Hill Tunnel. Il vous faudra alors passer juste au dessus et récupérer le canal un peu plus loin.

A l’époque c’était les chevaux qui tractaient les bateaux, d’où le fait qu’une partie de la balade soit largement ouverte aux piétons. Le but était de transporter des matériaux de construction entre différentes villes d’Angleterre jusqu’à la mer. Mais le train est arrivé et avec lui ses nombreux changements.

Tout le long du canal on trouve de magnifiques péniches et de sublimes maisons dans Regent’s Park et par endroit les anciens vestiges de l’industrialisation ainsi que de sympathiques clichés de la vie britannique.

Camden Lock

45 minutes plus tard c’est à l’écluse de Camden Lock qu’on arrive. Nous plongeons ainsi dans une toute autre ambiance, beaucoup plus alternative pour le coup. Et nos narines sont directement envahies par les nombreuses odeurs de nourriture venues des quatre coins du monde qui sont proposées sur les berges. Surtout si vous arrivez à la pause dej’ comme nous.

Concernant Camden Town, quoi vous dire à son sujet, si ce n’est qu’il s’agit d’un passage obligé pour tous les touristes qui voyagent à Londres au moins une fois dans leur vie. Il s’agit d’un concentré de plusieurs marchés appelé Camden Market, réparti dans différentes zones qui s’entremêlent les unes dans les autres pour vous proposer une multitude de couleurs, de cultures, d’odeurs, de matières et de saveurs.

On peut y répertorier 5 zones (merci Wiki pour les noms exacts) :

  • Camden Lock Market (le marché alimentaire)
  • Historic Stables Market (Les anciennes écuries de Londres)
  • Camden Lock Village
  • Buck Street Market (que je situe pour ma part au même niveau que Camden Lock Village mais bon)
  • Inverness Street Market

Commençons donc par la partie alimentaire, celle par laquelle nous sommes arrivés en bateau et où quasiment tous les pays sont représentés. Je vous conseille de faire le tour une première fois pour faire du repérage et de revenir sur le stand de votre choix une fois que vous vous êtes décidés (si vous y arrivez). Attention, il y a toujours du monde. De plus les anglais n’ont aucun scrupule (et ils ont bien raison), pour sortir en famille avec bambins, poussettes et compagnie par n’importe quel temps, du coup on a vite fait de se marcher sur les pieds.

Pour déguster vos plats, il y a de grandes tables ombragées avec des chaises à disposition mais elles sont vite prise d’assaut. Pas d’inquiétude, tout le monde mange sur des marches, au bord du canal et même par terre, au pied des arbres. C’est un peu à la bonne franquette dans le coin.

De notre côté nous avons opté pour un Mac N Cheese chez The Mac Factory pour mon mari et une tortilla de chez Circus Brospour moi et sommes allés sur les berges admirer les péniches qui passaient les écluses. Ca nous a couté £6/personne, et tout est servi de manière à pouvoir manger sur le pouce (barquette/assiettes, couverts et serviette). A vous de prendre vos boissons par contre, il y a des stands qui en proposent.

Si vous souhaitez vous attabler convenablement, ou juste boire un verre, pas de problème, il y a des restaurants situés juste au dessus du marché.

Sinon ce que nous avons mangé était super bon, je vous recommande donc ces deux adresses !

Une fois le ventre plein, nous avons arpentés les dédales de cet immense marché que nous connaissions déjà. Y être déjà allé est une chose, mais je pense qu’il est impossible de se lasser de ce genre d’endroit. C’est donc avec plaisir que j’y retourne, et que je prends mon temps dans ce coin atypique quand je viens sur Londres.

En dehors de l’effet de masse touristique et des nombreux anglais qui fréquentent ce lieux, l’ambiance qui s’en dégage reste tout de même underground depuis toutes ces années. Il y règne un subtil mélange de punk, d’hindies, de gothique et d’hippie sur un fond d’écologie !

Malheureusement le lieu a subit de nombreux dégâts notamment lors d’incendies (en 2008 et 2014). Moi j’y étais allée justement après le plus important, en 2008, et j’avais tout de même vu une différence. Mais aujourd’hui non, j’ai l’impression que tout est redevenu dans l’ordre et que ce lieu est retombé sur ses pattes.

Au programme des quatre autres zones restantes : vintage, antiquaires, fringues, bibelots, artisans, « Made in China » (oui parce que bon …), artistes, bars/restaurants, peintures, accessoires, disquaires, bijoux, souvenirs, tattoos, bouquinistes … Le tout en flânant dans des galeries portant, pour certaines, des thématiques.

Mes photos suivent relativement dans l’ensemble les zones énumérées ci-dessus pour terminer par la rue principale qui nous a ramenée au bus : Chalk C’est donc ici que s’achève notre balade dans ce magnifique quartier du nord de Londres. Le retour s’est effectué en bus ce qui nous a permis de nous reposer un peu et de visiter le coin. Quand je vous dis qu’il n’y a pas mieux que le bus dans cette ville ^^

Pour la partie shopping, faudra attendre l’article prévu à cet effet.

Ce soir là nous avons mangé au Jamie’s Italian à Covent Garden. Mais je vous en parlerai quand j’aborderai ce quartier !

Laisser un commentaire