Lifestyle Paris hippique : comment faire ?

Paris hippique : comment faire ?

Le pari hippique apparu au XVIIIᵉ siècle est au fondement des paris sportifs. Il tient une place privilégiée dans l’industrie des pronostics, et ne cesse d’attirer parieurs et bookmakers. Si vous êtes attirés par le turf, voici un article présentant la discipline.

Comment fonctionnent les paris hippiques ?

Les paris hippiques reposent sur 3 fondements : la cote, la mise et la formule.

La cote

La cote peut être résumée par l’incidence de la popularité du cheval sur la mise. Elle est calculée en fonction du nombre de paris sur le cheval, et permet de déterminer quels sont les chevaux les plus joués par les parieurs. Un cheval sur lequel il y a beaucoup de paris (favori) aura une faible cote. S’il permet d’augmenter les chances du parieur de gagner, il diminue ses chances d’obtenir des gains intéressants. À l’inverse, un cheval sur lequel il y a peu de paris (outsider) aura une grande cote. Si les chances de gagner avec ce cheval sont plus faibles, le gain est quant à lui nettement plus intéressant.

La cote est dite probable jusqu’à la fin de la course, puisque d’autres paris peuvent être réalisés au cours de celle-ci. Il faut donc attendre la cote définitive (c’est-à-dire à l’issue des résultats) pour connaître le montant des gains éventuels.

La mise ou l’enjeu

La mise autrement appelée l’enjeu correspond à la somme pariée. Son montant minimum varie d’un bookmaker à un autre. Si vous êtes débutants et ne connaissez pas encore très bien la mécanique des paris hippiques, mieux vaut parier avec un bookmaker prenant la mise minimum la moins élevée. Cela vous permettra de vous entraîner sans que l’enjeu ne soit important. Allez donc comparer les différents bookmakers du marché et leurs avis pour faire le meilleur choix, comme Genybet avis.

Au guichet (participation à la course hippique sur place) ou en ligne (participation sur le web), vous devez annoncer le cheval ou les chevaux sur lesquels vous misez, le montant de votre mise et la formule choisie. La mise est toujours “probable” tant que les résultats finaux n’ont pas été proclamés. Aussi, veillez à bien conserver votre ticket de jeu (transmis par le guichet) en cas de participation sur place. Vous pourrez alors le consulter et voir si vous avez gagné.

Les formules

Il existe plusieurs sortes de paris, et le risque y est plus ou moins élevé. En fonction de la formule choisie, les gains seront également variables et plus ou moins intéressants. Nous allons revenir plus en détails dans la section ci-dessous.

Comment fonctionnent les paris hippiques ?

Comment bien choisir sa formule ?

Il existe 4 grandes formules pour parier à une course hippique. On vous les présente par ordre de difficulté. Si ce sont les formules les plus courantes, il est possible d’en retrouver d’autres en fonction des bookmakers. Par exemple, on retrouve des paris Trio ordre, Multi, Top 5, Géant chez Genybet.

Le pari simple

Comme son nom l’indique, c’est le pari le plus facile et le moins dangereux. Il consiste à ne miser que sur un numéro en “gagnant” ou en “placé”. Miser un numéro gagnant nécessite que le cheval soit donné gagnant, donc premier. Miser sur un numéro placé signifie que le cheval sur lequel vous avez parié doit arriver dans les trois premiers (ou les deux premiers si seuls quatre chevaux sur les 7 ont participé à l’épreuve).

Le pari couplé gagnant ou jumelé gagnant

Ce pari consiste à miser sur deux chevaux dans le cadre d’une course de 8 partants minimum. S’ils arrivent aux deux premières places (quel que soit l’ordre d’arrivée), vous avez gagné.

Le pari couplé placé ou jumelé placé

Dans une course hippique de 8 partants minimum, il consiste à jouer les chevaux qui arriveront les deux premiers sur les trois premiers.

Le pari Trio

Dans une course de 8 partants minimum, il consiste à jouer les chevaux qui arriveront dans les trois premiers de la course, quel que soit leur ordre d’arrivée.

Comment comprendre les cotes des paris ?

Chaque parieur fait des pronostics sur l’issue de la course hippique, et mise de l’argent en fonction de cela. La cote correspond au nombre de paris associés à un numéro. Plus un cheval est parié, plus la cote est faible puisque s’il est donné gagnant à la fin, il y aura de plus nombreux parieurs gagnants. L’argent sera redistribué plus équitablement. Au contraire, moins un cheval est parié et plus la cote est grande. En effet, s’il gagne, seuls les parieurs ayant misé dessus se verront reverser l’argent et bénéficieront de plus de gains.

Anecdote :
Les personnes qui montent les chevaux durant la course sont appelés les jockeys. C’est un métier passion permettant de vivre de son amour pour l’équitation. Ce sont des sportifs de haut niveau qui doivent faire du cheval depuis longtemps et avoir un réseau suffisamment étoffé pour connaître des propriétaires et monter leurs chevaux. Traditionnellement, c’était un métier très masculin pour des questions de condition physique. Toutefois, le métier se féminise de plus en plus.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici