Voyage Partir en voyage en Angleterre après le Brexit pour un Français

Partir en voyage en Angleterre après le Brexit pour un Français

Plusieurs raisons peuvent vous amener à visiter l’Angleterre. Cela est dû au fait que ce pays abrite plusieurs manifestations, tant sur le plan sportif qu’artistique. Si auparavant les conditions pour se rendre dans ce pays étaient connues de tous, le Brexit semble changer un peu la donne. Nombreuses sont les personnes qui s’interrogent justement à ce sujet. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur les conditions de voyage en Angleterre après le Brexit, pour les Français.

Quel document avoir pour visiter l’Angleterre après le Brexit ?

Toutes les personnes qui sont désireuses de visiter l’Angleterre sont tenues de produire certains documents. Ces derniers ne changent pas malgré le Brexit. Ainsi, pour vous rendre en Angleterre, vous devez avoir une carte d’identité ou un passeport en cours de validité. Cependant, ces pièces sont valables seulement si vous venez de l’Union Européenne, de la Suisse, de la Norvège, du Liechtenstein ou d’Islande.

La France faisant partie de l’Union Européenne, il n’y a donc aucun problème à ce niveau. Toutefois, arrivé aux frontières du pays, il faudra présenter ces pièces pour un contrôle.

Les futures conditions d’entrée au Royaume-Uni

Avec le débat sur le Brexit qui continue de suivre son cours, quelques modifications ont été apportées aux conditions d’entrée au Royaume-Uni.

Si le Royaume-Uni quitte l’UE faute d’un accord

Il n’est pas impossible que la sortie du Royaume-Uni de l’UE se fasse sans un accord. Cependant, même dans ce cas, les personnes originaires de l’Espace Économique Européen ou de l’UE pourront continuer d’étudier, de travailler ou de visiter Londres. Il ne leur sera même pas nécessaire de présenter un visa. Cette disposition s’applique aussi aux Irlandais.

Actuellement dans ce pays, le gouvernement essaie de supprimer la liberté de mouvement. Toutefois, il faut d’abord que ce projet soit approuvé du parlement. Une fois que ce sera chose faite, les Suisses, les originaires de l’EEE et de l’UE continueront de voyager sans visa au Royaume-Uni. Toutefois, la durée de leur séjour devra forcément être de trois mois au plus.

Si le Royaume-Uni quitte l’UE dans le cadre d’un accord de sortie

Il est possible que le Royaume-Uni sorte de l’Union européenne (UE) dans le cadre de la signature d’un accord. Dans ce cas-là, cela voudra dire que les pièces à fournir, pour se rendre sur le territoire britannique, demeureront inchangées. Ce qui veut dire qu’il sera possible de se contenter d’une carte d’identité ou d’un passeport. Une disposition de ce type restera valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Puis-je rester au Royaume-Uni plus de 3 mois après le Brexit ?

Ceux qui le souhaitent peuvent rester au Royaume-Uni pendant plus de trois mois, et ce, peu importe qu’un accord soit signé ou pas. Si tous les efforts du gouvernement britannique sont concentrés sur la recherche d’un accord, il reste probable que la sortie se fasse sans cela. C’est pour cette raison qu’il a veillé à prendre quelques dispositions, pour le cas où un accord ne sera pas possible.

C’est ainsi que quelques aménagements ont été apportés. Ceux-ci sont valides durant la période entre l’application des nouvelles dispositions en matière d’immigration et la suppression de la liberté de mouvement. Ils s’appliquent aux Suisses et à ceux qui viennent de l’Espace Économique Européen.

En effet, ils seront désormais tous contraints, de présenter un permis de séjour dénommé European Temporary Leave to Remain. C’est ce dernier qui leur permettra d’étudier ou d’exercer des activités professionnelles sur le territoire britannique en toute légalité. La durée de validité de ce permis est de trois ans et c’est lui qui servira de statut d’immigration provisoire. Pour son obtention, il vous faudra postuler dans un délai de trois mois, après votre entrée sur le sol britannique.

La procédure se déroule en ligne et pour cela, il faudra vous identifier, et préciser si vous avez un passé criminel. En effet, il n’est pas accessible pour les personnes ayant commis de graves crimes. Par ailleurs, le permis n’est pas prolongeable. Ce qui veut donc dire qu’il n’aidera pas les personnes intéressées à s’installer de façon définitive dans le pays.

Ceux qui souhaitent s’y installer plus de trois ans devront être soumis au nouveau système d’immigration, qui s’appliquera à partir du 1er janvier 2021. Au cas où ils ne seraient pas retenus, l’obligation leur sera faite, de quitter le pays après expiration de leur European Temporary Leave to Remain. Quant aux personnes qui vivaient déjà au Royaume-Uni avant le Brexit, elles pourront continuer à y vivre.

Toutefois, pour cela, il faudra qu’elles obtiennent le statut de résident grâce à l’EU Settlement Scheme. De plus, elles doivent forcément être originaires de la Suisse ou d’un pays de l’Espace Économique Européen. Ces dernières peuvent aussi profiter de cette opportunité d’être reconnues comme résidents s’ils viennent au Royaume-Uni après le Brexit. Néanmoins, pour que cela soit possible, il est indispensable qu’ils y aient déjà séjourné au préalable.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici