Notre road trip en Ecosse aurait pu se résumer en un mot.  Et dire que ce pays se trouve à quelques heures de chez nous. Un petit tour d’avion et quelques kilomètres plus tard, nous voilà au coeur de la nature écossaise… si dépaysante.  Un voyage que nous pouvons que vous conseiller tellement las paysages y sont magiques… Embarquez avec nous sur les terres mystiques de ce pays qui aurait pu, il y a quelques semaines, devenir indépendant.

Un Week-end en Ecosse

Avant de partir, nous avions planifié  un minimum notre voyage en quatre grandes étapes et avions pointé sur la carte les différents endroits stratégiques  à ne pas manquer.  Mais nous voulions avoir, tout de même, une assez grande liberté et rester plus longtemps là où nous nous sentions bien. Vous imaginez bien que cette stratégie reste assez risquée pour ce qui est de trouver où dormir au milieu de nul part mais c’est bien cela qui nous rappelle que ce voyage est une aventure et que le fait de dormir chez l’habitant, sous la tente, dans une caravane ou encore dans la voiture reste également un souvenir que nous n’oublierons jamais.

Dès notre arrivée, nous avions suivi notre plan et nous avons roulé direction la région du Loch Lomond avec comme point culminant le mont Ben A’an. Une première randonnée, sans réelle difficulté, pour nous mettre dans le bain pour ces 10 jours intenses. Nous avons partagé notre chemin avec des personnes de tous âges donc pas d’excuses pour ne pas gravir ces quelques kilomètres et surtout admirer cette vue splendide sur le Loch Katrine et Achray.

Nous avons repris la route vers le nord ouest pour nous rapprocher du coeur des Highlands. Et là, la magie de ce pays a opéré, une terre à l’aspect brulé, une impression d’être seule au monde, un réel plaisir d’observer les montagnes du Glen Coe et ses maisons isolées. Voici notre terrain de jeu pour quelques jours. Entre la route qu’empreinte l’agent 007 dans Skyfall, qui d’ailleurs, nous a valu un pneu crevé, la rencontre d’un cerf près du viaduc de Glenfinnan d’un certain Harry Potter, nous ne pouvions qu’être dépaysés et émus. Une joie immense un peu entachée par un sentiment étrange. Il y a plus de deux milles ans, cette région était recouverte de  forêt. L’Homme a donc construit ce paysage si mystérieux ou plutôt cédé à la tentation de la déforestation.

Le point stratégique de notre voyage étant l’île de Skye, nous y sommes restés plus longtemps car nous avions beaucoup d’endroits à visiter. Cette île est pleine de richesses et de découvertes surprenantes. Au sud, se trouve la chaîne de montagnes des Cuillin, formée par un ancien volcan. Plus au nord, se trouve les falaises déchiquetées de Neist Point. Près de la petite ville de Portree se trouve l’Old Man of Storr. Après une montée assez raide, les aiguilles de roches se laissent découvrir petit à petit en laissant un panorama spectaculaire. Tout comme le Quirang et ses pentes verdoyantes formées par diverses glissements de terrain.

Après des jours et des jours à crapahuter, nous avons finis notre séjour par Edimbourg et rechaussé les chaussures de randonnée pour gravir la colline d’Arthur’s seat, la vue sur toute la ville vaut le détour et un dernier petit effort. Il fût difficile d’avoir un avis objectif sur cette ville car nous avons eu droit au véritable temps écossais le temps d’une seule journée sur toute la durée de notre séjour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here