Voyage Voyage en France Que faire à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe ?

Que faire à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe ?

Vous rêvez de vous rendre sur l’une des îles paradisiaques françaises d’outre-mer pour profiter du soleil, d’arpenter de somptueuses plages et vous immerger dans la culture locale ? Nous vous recommandons de vous tourner vers la Guadeloupe, plus particulièrement vers sa sous-préfecture Pointe-à-Pitre qui est un véritable trésor pour le tourisme.

Présentation de la ville de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe

Pointe-à-Pitre est la sous-préfecture du département de la Guadeloupe située dans les Caraïbes. Cela en fait le centre économique de la Guadeloupe et la plus grande ville de l’île. La ville est située à l’ouest de la Grande-Terre, par opposition à la partie ouest de l’île appelée la Basse-Terre. Labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » par le Ministère de la Culture, Pointe-à-Pitre fait de sa culture, de son architecture et de son patrimoine local un projet local de développement.

Que faire à Pointe-à-Pitre ?

Pointe-à-Pitre est une destination incontournable en Guadeloupe, puisque c’est dans cette ville que vous profiterez le plus de musées et commerces. Elle est également accolée à la commune Le Gosier, une ville balnéaire avec un port de plaisance où il est possible de profiter de nombreuses activités aquatiques.

Par ailleurs, Pointe-à-Pitre est très bien située sur l’île se trouvant presque au milieu entre la Basse-Terre et la Grande-Terre qui la composent. Pour que peu que vous décidiez de louer une voiture à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, vous pouvez vous rendre très facilement sur le reste de l’île. Profitez-en pour aller vous promener au parc national de la Guadeloupe. Vous découvrirez un endroit magnifique et sauvage riche d’une grande biodiversité avec de nombreuses cascades.

En attendant, nous vous présentions quelques activités à faire durant des vacances en Guadeloupe, plus particulièrement à Pointe-à-Pitre.

Que faire à Pointe-à-Pitre ?
Source : chromoprisme / Shutterstock.com

Les marchés

Rappelons-le, la gastronomie est souvent partie intégrante d’une culture. Par exemple, la France est fière de ses nombreux fromages qui forment en partie son identité. Les Antilles ne dérogent pas à la règle, ce qui nous amène à vous conseiller de vous rendre dans un des marchés de la ville de Pointe-à-Pitre, voire tous. Une explosion de couleurs, de sons et d’odeurs vous y attend. Épices, fruits tropicaux qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, poissons directement issus des filets de pêcheurs constituent les trésors proposés à chaque étal. Voici ci-dessous une liste des différents marchés de la ville :

  • Le marché central de Pointe-à-Pitre (Marché aux Épices) : les halles qui l’accueillent ont été construites par les mêmes architectes que la cathédrale dont nous parlerons plus tard. Vous retrouverez des épices, mais également du punch artisanal et des objets d’artisanat locaux. C’est un bon endroit pour ramener des souvenirs.
  • Le marché aux fleurs : il est situé place Gourbeyre, en face de la porte principale de l’Église de Saint-Pierre et Saint-Paul. Vous pourrez trouver de nombreuses fleurs exotiques des Caraïbes. À noter que de nombreux locaux se procurent des fleurs dans ce lieu pour leurs offrandes.
  • Le marché de la Darse : Le plus typique. Il est situé sur la Place de la Victoire et vous pourrez retrouver des épices, des fruits et du poisson frais.
  • Le marché de Bergevin : il est en plein air, moins fréquenté par les touristes, mais davantage par les locaux. C’est l’un des plus grands de la ville, et il est réputé pour ses prix plus bas qu’ailleurs.
Les marchés
Source : shutterstock.com

La plage

Évidemment la Guadeloupe est également réputée pour ses plages, comme toute île paradisiaque. Ci-dessous, voici une présentation des différentes plages à proximité de la ville.

  • La plage de la Datcha

Elle est située au centre de la commune du Gosier et fait face à l’îlet du Gosier réputé pour son phare et sa plage. De nombreux joggeurs l’arpentent en raison de sa beauté. Par ailleurs, elle est souvent éclairée tard jusqu’à 23 heures et se trouve non loin du marché nocturne de Gosier ouvert tous les vendredis soir.  Il est possible d’acheter des jus de canne, des eaux de coco ou des glaces faites maison au maracudja qu’il est possible de savourer tranquillement sur la plage.

  • La plage de l’Anse Tabarin

Elle est située juste à côté de celle de la Datcha et abrite une petite crique où sont installés des bancs et des abris de bois idéaux pour pique-niquer tranquillement. À noter que les dimanches, les locaux viennent s’y réunir autour d’un colombo de poulet. Ils terminent la journée avec un sinobol (snowball), une sorte de boule de glace pillée arrosée de sirop de menthe ou de grenadine.

  • La plage de l’îlet de Gosier

L’îlet du Gosier est un espace protégé où vivent de nombreux pélicans. Il est possible de s’y rendre en navette depuis l’Anse Tabarin ou pour les plus courageux, par la nage. Des espaces de restauration s’y trouvent, ainsi que des paillotes.

Les monuments et musées

Pointe-à-Pitre est également une ville de culture où de nombreux musées et monuments remarquables se côtoient. Ils sont un héritage du passé colonialiste de la ville, mais également des catastrophes naturelles qu’elle a subies qui ont accéléré sa modernisation. Ci-dessous, retrouvez une petite liste non exhaustive des sites à voir et à visiter.

  • Le musée Saint-John Perse

Ce musée municipal rend hommage à Saint-John Perse, un diplomate et poète autrement appelé Alexis Léger ayant vécu à Pointe-à-Pitre, qui a reçu le prix Nobel de littérature en 1960. D’un style colonial du XIXᵉ siècle, la maison qui abrite le musée n’a toutefois jamais abrité les pieds de l’illustre personnage qu’elle met en valeur. Construite sur deux étages, vous trouverez une collection de pièces illustrant la culture créole au rez-de-chaussée. L’étage est consacré aux œuvres et à la vie de Saint-John-Perse.

  • La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Bien qu’elle n’ait jamais été consacrée par l’Église catholique, les locaux de l’île la considèrent comme une cathédrale et l’appellent ainsi. Son architecture à base de poutres et arches en fer a de quoi surprendre. Elle est le témoignage d’un violent tremblement de terre que l’île a subi en 1843. Des travaux de reconstruction ont suivi et par la suite, sa structure a été repensée de façon à la rendre plus solide.

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Source : shutterstock.com
  • Le mémorial ACte

Le Mémorial ACTe autrement appelé le Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage est un monument contemporain retraçant toute l’histoire de l’esclavage. L’esclavage ainsi que les périodes ségrégationnistes qui ont suivi l’abolition en 1848 sont représentés à travers des pièces de l’Antiquité à nos jours. Une médiathèque est également présente dans ce lieu et on retrouve de nombreuses expositions temporaires.

Combien de temps rester à Pointe-à-Pitre ?

Pointe-à-Pitre est une petite ville qui peut être traversée en 20 à 25 minutes à pied. Néanmoins, pour bien la visiter et prendre votre temps, comptez deux voire trois jours. Par contre, comptez davantage si vous voulez barouder un peu dans toute la Guadeloupe. Certaines zones comme le parc national de la Guadeloupe méritent qu’on s’y attarde une bonne journée, c’est l’occasion de pique-niquer et d’explorer un peu les horizons pour découvrir une faune et une flore époustouflantes. 

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici