Strasbourg c’est pour moi, bien plus que la ville où je suis née et où j’ai grandi. C’est avant tout ma ville de cœur! J’aime ces différents quartiers et les différentes ambiances qu’ils renferment. J’aime son côté historique et tous les secrets dont la ville est remplie.

Découvrir Strasbourg

Strasbourg, c’est un peu mon refuge avec mes petits endroit où j’aime me retrouver quand ça ne va pas ou pour réfléchir. Mais c’est aussi tout les endroits où je retrouve mes amis, où j’ai construit ma vie et mes souvenirs.Le quartier que je préfère dans Strasbourg est sûrement aussi le quartier le plus connu, il s’agit de la Petite France. Dans ces rues, j’ai l’impression d’être coupée du monde et du temps, alors qu’il est sans cesse en pleine ébullition. Pourtant, en m’y promenant, j’ai l’impression d’être aspirée dans un conte de fée : toutes ces maisons colorées et fleuries, les odeurs qui s’échappent des différents restaurants, les vieux pavés qui donnent l’impression que des calèches vont arriver au coin de la rue. Et bien sûr, la Cathédrale qui surplombe Strasbourg comme pour veiller sur elle et qui rythme son temps au son des cloches et de son horloge astronomique qui s’enclenche chaque jour à midi et à seize heure.

C’est le quartier le plus pittoresque du vieux Strasbourg. Les pêcheurs, les meuniers et les tanneurs vivaient et travaillaient autrefois dans ce quartier bâti à fleur d’eau. Les magnifiques maisons à colombage datent des XVIe et XVIIe siècles. Leurs toits pentus sont ouverts sur des greniers où l’on faisait autrefois sécher les peaux.

J’aime y flâner pour observer les maisons et les rues toutes remplies d’histoire et y découvrir à chaque fois un nouveau détail que je n’avais pas encore vu. J’aime aussi m’asseoir au bord de l’eau en lisant un livre ou en observant les gens passer.  Et lorsque j’ai besoin de réfléchir ou de me retrouver avec moi-même, je vais me diriger vers un des plus beaux ensembles de Strasbourgles Ponts-Couverts,  sur la terrasse panoramique du barrage, qui offre une vue superbe sur la Petite-France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here