Les 7 lieux emblématiques liés à Napoléon à découvrir

Napoléon ne fut pas seulement un stratège militaire de génie, il fut aussi un empereur visionnaire. Napoléon Bonaparte, né le 15 août 1769 à Ajaccio, a régné en France du 18 mai 1804 au 6 avril 1814 et entre le 20 mars et le 22 juin 1815. 2021 fut l’année du bicentenaire de la mort du premier empereur français qui est décédé le 5 mai 1821 sur l’île de Sainte-Hélène.

De nombreux monuments sont d’ailleurs liés à son histoire et à son règne au sein de la capitale. Le patrimoine architectural retrace l’histoire de Napoléon, le militaire qui a su gravir les échelons passant de général à commandant en chef et qui arrive ensuite au pouvoir suite à un coup d’Etat, qui le conduit alors à être nommé premier consul puis empereur en l’espace de quelques années.

Découvrez les monuments incontournables pour en apprendre plus sur son histoire et son impact sur le patrimoine parisien.

Les constructions napoléoniennes

Napoléon Bonaparte fut avant tout un soldat avec de nombreuses victoires militaires à son actif. Pour que ses victoires ne passent pas inaperçues et ne sombrent pas dans l’oubli, le premier empereur de France fit construire un certain nombre de monuments avec une histoire et un symbole à transmettre. Aujourd’hui devenus pour la plupart incontournables lors d’une visite de la capitale, découvrez leur histoire et leur lien avec Napoléon 1er.

La Place Vendôme

Lors de votre passage dans le 1er arrondissement de Paris, la place Vendôme, l’une des plus célèbres de Paris, est devenue incontournable. Cet espace luxueux, conçu par l’architecte Jules Hardouin Mansart, est un véritable musée à ciel ouvert. Il est d’ailleurs à noter que toutes les façades des bâtiments encadrant la place y sont classées monuments historiques. Plusieurs hôtels particuliers y sont présents, dont le plus ancien est l’hôtel Crozat situé au N°17.

Source : Shutterstock – Par Joey Chu

La place Vendôme est également connue pour la colonne éponyme qui a été commandée par Napoléon en mémoire de sa retentissante victoire à Austerlitz en 1805. Celle-ci est faite de bronze, et de nombreuses scènes de batailles sont visibles tout autour, ainsi que la sculpture de Napoléon. 

La célèbre place est plus connue aujourd’hui pour être le summum du luxe avec ses boutiques de mode, ses grands noms de la bijouterie- joaillerie ainsi que ses horlogers tels que Rolex entre autres.

Les Arcs de Triomphe

Saviez-vous que de nombreux arcs de triomphe sont situés partout en France et ailleurs ? Le plus célèbre est bien entendu l’Arc de Triomphe de l’Etoile, inauguré le 29 juillet 1836 et qui est situé au centre de la place Charles-de-Gaulle dans le 8ème arrondissement de Paris. Pas moins de douze avenues en partent, dont la célèbre avenue des Champs-Elysées.

Source : Shutterstock – Par Franck Legros

Napoléon Bonaparte fit ériger ce monument en 1806 afin de commémorer sa victoire contre l’armée austro-russe une année auparavant. Sa conception fut confiée à l’architecte Jean-François Thérèse Chalgrin. Les travaux ne prirent fin que 30 années plus tard en 1836. Le monument est orné de sculptures de Rude et de Pradier à la gloire de l’Empereur, de ses soldats, et offre un point de vue panoramique de toute beauté sur Paris depuis son sommet. Depuis 1920, il est devenu la tombe du Soldat inconnu.

L’arc du carrousel est également incontournable au cours de votre visite sur les pas de Napoléon. Il est situé face au palais du Louvre et ne passe généralement pas inaperçu. Cet arc de triomphe a été commandé par Napoléon 1er pour se remémorer la victoire à la bataille d’Austerlitz. Il fut dessiné par Charles Percier et Pierre Fontaine et construit entre 1806 et 1810 et servait à l’origine d’entrée d’honneur au palais des tuileries.

La Bourse de Paris

Si la notion de “bourse” apparait dès les années 1560, c’est bien le règne de Napoléon qui consacre l’arrivée de la bourse en France en consacrant le code de commerce en 1807. C’est même l’empereur lui-même qui pose la première pierre du palais Brongniart en 1808, qui va officiellement et durablement accueillir l’institution financière parisienne. Le bâtiment fut conçu par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart.

Source : Shutterstock – Par Petr Kovalenkov

Aujourd’hui, le palais n’accueille plus la bourse de Paris mais le monument demeure, et est devenu un palais des congrès, ce qui permet aux visiteurs du monde entier de pouvoir découvrir les lieux de l’intérieur. il se situe place de la bourse dans le 2ème arrondissement de Paris.

L’Eglise de la Madeleine

L’Eglise de la Madeleine se trouve à l’opposé du Palais Bourbon. Elle fut commandée par Napoléon pour témoigner de la gloire des armées françaises au cours de ses différentes campagnes militaires. La construction du temple a débuté en 1763 et ne fut terminée qu’en 1840. Le projet de base consistait en des tables de marbres sur lesquelles serait marqué le nom de tous les soldats, considérés comme des héros, ayant participé aux prestigieuses batailles d’Ulm, d’Austerlitz et Iena. Des colonnes corinthiennes ont été rajoutées à l’édifice pour donner plus de majesté à l’ensemble.

Les lieux emblématiques de la vie de Napoléon

Notre-Dame de Paris

 La cathédrale Notre-Dame de Paris fait partie des monuments emblématiques de Paris, l’un de ceux qui attirent chaque année des millions de visiteurs. C’est là que Napoléon fut sacré Empereur des Français le 2 décembre 1804 avec tout le faste que voulait un tel évènement. L’édifice est situé dans l’île de la Cité.

Cathédrale Notre-Dame de Paris - Sainte-Chapelle

C’est l’évêque Maurice de Sully qui fut l’instigateur de sa construction en 1163. Presque deux siècles furent nécessaires pour terminer les travaux, puisque ceux-ci prirent fin en 1345. Des restaurations ont été entreprises par Viollet-le-Duc au XIXe siècle. Récemment, la cathédrale a été ravagée par un incendie, et de nouvelles restaurations de grande envergure sont en cours pour que vous puissiez de nouveau admirer les statues et reliefs relatant l’Histoire sainte qui ornent ses façades, et ses vingt-neuf chapelles aux majestueux vitraux, dont certains datent du XIIIe siècle.

Le Musée du Louvre

Pour suivre le fil de votre balade napoléonienne, le Musée du Louvre est un incontournable. Cette ancienne résidence royale construite entre la rive droite de la Seine et la rue Rivoli est aujourd’hui un musée multidisciplinaire et universaliste. Vous en découvrirez la richesse et la diversité dès la pyramide de verre de son hall d’accueil. La splendeur du palais lui fut donnée progressivement au fil des siècles. Napoléon 1er fut l’un de ceux qui y contribuèrent. C’est vers la fin du XVIIIe siècle que le Louvre devint un musée d’art à part entière.

Louvre Museum - Musée d'Orsay

Vous pourrez y admirer les collections des différents souverains qui se sont succédé en France, mais également des œuvres venues du monde entier suite aux campagnes napoléoniennes ou suite à des legs. Le musée accueille des oeuvres de peinture, dont l’intemporelle « La Joconde », de sculpture, des dessins ou encore des objets issus de recherches archéologiques qui sont exposés pour le plus grand bonheur des amateurs. Les salles thématiques vous permettront de vous orienter vers le genre artistique qui vous attire le plus, que ce soit l’art de l’Islam ou l’art byzantin entre autres.

Les Invalides

L’Hôtel des Invalides est un monument du 7e arrondissement. Ce monument construit au 17e siècle avait pour but premier d’accueillir les soldats blessés dans l’exercice de leurs fonctions sous le règne de Louis XIV. Il garda par la suite un lien étroit avec l’histoire militaire du pays. Une importante collection d’artillerie y est conservée. Deux musées y ont en outre été installés, à savoir celui des Plans-Reliefs ainsi que celui de l’Ordre de Libération. Une partie du monument abrite deux églises : l’église Saint Louis des Invalides et l’église du Dôme. Ce dernier est le site funéraire de Napoléon Bonaparte, lorsque son corps fut ramené de Sainte Hélène, son lieu d’exil en 1840. Sa dépouille y est exposée dans un sarcophage de porphyre rouge placé sur un socle de granit vert, installé sous la coupole. L’empereur y repose en habit de colonel des chasseurs à cheval.

Les Invalides - Photographie de stock
Spirit Stock / Shutterstock.com

Le Château de Malmaison

Le château de Malmaison date du XVIIe siècle. En 1799, l’épouse de Napoléon, Joséphine Bonaparte en fit l’acquisition. Il fut pendant un temps le siège du gouvernement. L’impératrice y exposa des œuvres d’art, planta des roseraies et s’occupa des cygnes noirs ramenés par Napoléon de l’une de ses expéditions. Aujourd’hui, le château est devenu un musée où la vie quotidienne du couple. Vous pourrez y voir des œuvres qui datent du début du règne de Napoléon.

Source : Shutterstock – Par Kiev.Victor

De nouvelles salles ont ensuite été ouvertes afin de retracer la vie en exil à Sainte-Hélène de ce dernier, avec une collection de tableaux, des écrits et une abondante correspondance. Des visites thématiques sont organisées sur les lieux et vous aurez la possibilité de voir deux cygnes noirs qui ont été récemment réintroduits dans le parc. A noter que l’Impératrice Joséphine fut la seule personne ayant réussi à faire reproduire des cygnes noirs en captivité.

Bonus : La légende du Procope, le plus vieux café de Paris

Parmi les lieux où Napoléon aimait se rendre, il y avait le Procope. Ce café parisien du 6e arrondissement était également apprécié par Voltaire. Lors d’une de ses visites, Bonaparte y avait oublié son chapeau. Celui-ci est encore visible depuis la fenêtre si vous passez devant l’établissement.

A noter que le café tel qu’apprécié par l’histoire à fermé en 1890 et l’établissement est aujourd’hui devenu un restaurant, qui porte le même nom.

Comments