Un week-end à Hambourg : une ville d’eau

Je me suis assise sur un banc à Hambourg, face à l’Elbe, tournée vers le musée de la Marine. Un clochard fou est passé, il criait mais quand on ne comprend pas on se sent moins agressée, un skater s’est arrêté encore plus près du fleuve que moi, il s’est allongé au soleil. Une fille s’est assise aussi, pour téléphoner. Des touristes passaient par petits groupes. On ne sent pas la foule à Hambourg, les rues sont si larges, si hautes, on sent l’air, le vent et j’ai pensé que ce devait être agréable de vivre ici.

Hambourg est grise, bleue, en pierre, en verre et en eau. Elle est parfois vieille et devient soudain contemporaine.

Le lac Alster

En sortant de la gare je suis tombée sur le lac Alster, 8h30, quelques joggers et le brouillard. Les cygnes faisaient leur toilette sur la berge. L’image la plus belle de mon week-end à Hambourg certainement car je ne  m’y attendais pas, un lac en plein centre-ville c’est assez inattendu

Les canaux

Encore une Venise du Nord ! Le qualificatif est  un peu exagéré si l’on compare à Bruges ou Amsterdam, mais effectivement les rivières qui traversent Hambourg créent un dédale de canaux,  une ville navigable. Des rues qui s’y reflètent, de belles promenades du dimanche et d’agréables terrasses pour boire un verre.

Voyagez en train de nuit vers Hambourg

L’avion c’est bien pratique mais pour la première fois je voulais tester le train de nuit de la BAHN- CityNightLine qui relie Paris à Hambourg en… une nuit…

19h48 Top départ, pile à l’heure, le train est parti sans siffler, sans s’ébrouer, très discrètement il a quitté Gare de L’Est. Mon lit était déjà préparé.1 couette, 2 oreiller, un coin lavabo avec des serviettes et du savon, ma chambre pour 12 heures jusqu’à Hambourg.

Le plaisir du train c’est forcément  le film du paysage, le coucher de soleil sur la campagne française et, en se réveillant, le film qui a changé, les maisons sont étrangères même les arbres ont ne les avaient jamais vus avant.

Je ne vais pas me plaindre car j’avais ma cabine individuelle ! La seule chose qui m’a embêtée c’est le système de climatisation qui m’a réveillé plusieurs fois. Les couchettes sont confortables et arriver le matin en centre-ville c’est grand-luxe, on tombe dans la ville immédiatement sans passer par la case banlieue.

Informations pratiques

  • A bord vous trouverez des toilettes et des douches, le savon est fourni.
  • Mangez avant ou apportez votre dîner, la carte à bord n’est pas variée.
  • Prévoyez  pull ou écharpe si, comme pour moi, la climatisation vous gèle.
  • J’ai mis du temps à la trouver mais oui, vous trouverez une prise sous la couchette !
  • Pas de wifi
  • Petit déjeuner servi dans le train environ 1h30 avant l’arrivée.

Laisser un commentaire