A la fois quartier historique et centre administratif, la partie sud du centre-ville est pleine de symboles : elle incarne non seulement l’âme des pionniers américains, le lieu où ils ont jeté les bases de la future nation américaine, mais aussi le centre névralgique de l’économie mondiale – avec le quartier financier et la bourse de Wall Street. Depuis la disparition du World Trade Centre le 11 septembre 2001, le quartier a subi l’amputation d’un de ses bâtiments les plus visités. Mais malgré une grande cicatrice où les bulldozers travailleront pour un temps indéfini, le quartier reste un must pour ceux qui veulent découvrir Manhattan à New York. Parmi les nombreux endroits et monuments, ne manquez pas Saint Paul’s Chapel, Trinity Church, Battery Park, Wall Street Stock Exchange, South Street Sea Port, Brooklyn Bridge ou la jetée qui mène à Liberty Island et Staten Island. Au nord du pont et du Civic Center, la disposition de Manhattan change brusquement : les bâtiments deviennent plus petits, certains quartiers sont habillés d’un charme presque provincial et d’autres acquièrent les couleurs et la langue de l’Italie ou de la Chine. Greenwich et Chelsea “les bohémiens”, Soho “l’artiste”, Little Italy et Chinatown “the agitated”, Tribeca “the modern” : vous êtes au centre-ville nord, avec son architecture à échelle humaine, son atmosphère de “village”, son multilinguisme, ses boutiques et ses innombrables bars et restaurants. Un quartier absolument indispensable pour les amateurs de sorties et de shopping.

Ce qu’il faut voir

A la fois quartier historique et centre administratif, la partie sud du centre-ville est pleine de symboles : elle incarne non seulement l’âme des pionniers américains, le lieu où ils ont jeté les bases de la future nation américaine, mais aussi le centre névralgique de l’économie mondiale – avec le quartier financier et la bourse de Wall Street. Mais malgré la disparition du World Trade Center, le quartier reste un must pour ceux qui veulent découvrir Manhattan.

Ce qu’il faut essayer

Parmi les nombreux endroits et monuments, ne manquez pas Saint Paul’s Chapel, Trinity Church, Battery Park, Wall Street Stock Exchange, South Street Sea Port, Brooklyn Bridge ou la jetée qui mène à Liberty Island et Staten Island. Au nord du pont et du Civic Center, le cadre de Manhattan change brusquement : certains quartiers sont habillés d’un charme presque provincial et d’autres acquièrent les couleurs et la langue de l’Italie ou de la Chine. Greenwich et Chelsea “les bohémiens”, Soho “l’artiste”, Little Italy et Chinatown “the agitated”, Tribeca “the modern” : vous êtes au centre-ville nord, avec son architecture à échelle humaine, son atmosphère de “village”, son multilinguisme, ses boutiques et ses innombrables bars et restaurants.

Que penser

Un budget cohérent doit être prévu pour le voyage. Il est préférable de changer les dollars dans le pays d’origine pour avoir un meilleur taux de change et opter pour les petites coupures. Si vous n’avez pas de passeport biométrique, vérifiez que votre passeport est lisible à la machine (type DELPHINE) délivré entre 2001 et le 25 octobre 2005 inclus. Sinon, vous devrez demander un visa pour un séjour de moins de 90 jours (80 euros). Pour le métro (24 heures sur 24) et le bus, vous pouvez acheter la Metrocard (kilométrage illimité) aux stations. Dans l’hôtel, vous trouverez des brochures sur l’actualité et les lieux culturels qui bénéficient souvent de réductions (Village Voice ou Time Out). Les prix des restaurants, hôtels, taxis et magasins sont toujours indiqués hors taxes et pourboires : n’oubliez pas de les ajouter. Les centres médicaux sont de bonne qualité, mais à des prix exorbitants. Souscrire une assurance pour couvrir les frais médicaux et le rapatriement. Avec les prescriptions d’ici, vous ne pouvez pas acheter des médicaments là-bas, il est donc préférable d’emporter avec vous tout ce dont vous avez besoin. Enfin, il suit strictement la réglementation en vigueur.

Ce qu’il faut éviter

Les blagues, y compris celles des enfants, à la douane et dans les lieux publics sur les bagages, le sexe opposé et l’actualité internationale afin de ne pas nuire aux sensibilités. Toute denrée alimentaire importée sera confisquée à la douane. Évitez la voiture : il y a beaucoup de problèmes de circulation et le stationnement est cher. Il est préférable de marcher pour découvrir la frénésie de la ville. Pour cette raison, il serait dommage de choisir un hôtel en dehors de Manhattan. Il faut éviter de faire du vélo, sauf dans Central Park. La nuit, il vaut mieux utiliser l’un des 12 000 taxis, beaucoup moins chers que dans notre pays, plutôt que le métro. La nuit, évitez de marcher seul dans Harlem et Central Park. En ce qui concerne les achats, il faut être prudent lors de l’achat de tout ce qui concerne la hifi, la photographie, l’électronique et les contrefaçons (interdites). Ils vous demanderont les factures à la douane. Par contre, vous devriez éviter d’acheter plus de 100 $ pour éviter de payer des droits de douane. N’essayez pas de grimper la Statue de la Liberté, l’attente peut être longue. Vous pouvez voir la vue de Manhattan depuis son piédestal. Et avec le temps que vous avez gagné, vous pouvez aller à Ellis Island pour une visite des plus excitante. Le samedi, évitez d’aller au “Century 21”, le grand magasin de discount, une véritable institution dans la ville quand il s’agit de prix bas.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here