Voyage en Alaska : un territoire vierge extraordinaire

Les voyageurs qui arrivent en Alaska sont certains de se retrouver face à la nature. Une fois que vous quittez les villes, souvent immergées dans un environnement particulièrement verdoyant, vous entrez dans un univers bien préservé. Certains choisissent de se promener en montagne ou dans les bois. D’autres se dirigent vers la mer pour admirer les magnifiques paysages. Quoi qu’il en soit, lors de ces randonnées dans la nature, vous ne manquerez pas de croiser les grands mammifères qui peuplent les terres de l’Alaska, comme le grizzli, le loup, le boeuf musqué ou le caribou. Bref, un voyage en Alaska est une aventure intense qui doit être vécue si vous en avez l’occasion.

Organiser un voyage en Alaska

L’Alaska est le 49e des 50 États américains. Ainsi que le plus grand pour sa superficie. Son emplacement, perché à l’ouest du continent, lui confère un climat rude tout au long de l’année. Les touristes qui voyagent en Alaska partent souvent à la recherche de la nature et de la tranquillité. En raison de son éloignement, l’environnement a toujours été préservé et l’industrialisation a été lente à atteindre ces latitudes. Cependant, l’Alaska a connu un développement important, notamment grâce aux ressources du sous-sol, bien qu’il s’agisse encore majoritairement de terres vierges habitées par des animaux capables de vivre dans des conditions difficiles. Un voyage en Alaska est une expérience unique à ne pas manquer.

Informations touristiques en Alaska

En raison du climat rigoureux, le premier conseil que nous vous donnons est de visiter l’Alaska entre mai et septembre. En cette saison, les températures sont plus douces, bien qu’il puisse toujours pleuvoir ou neiger. Le reste de l’année, les températures atteignent -30º C.

C’est une région bien préservée où la nature est propriétaire et maîtresse des lieux. Ce n’est pas la fin du monde, mais les supermarchés ne sont pas abondants non plus, il est donc préférable de planifier tout ce dont vous avez besoin pour le voyage.

Une précaution supplémentaire valable pour tous les voyages : avoir des photocopies de votre passeport et des photos d’identité vous sera très utile en cas de perte de ces documents.

Souvenirs et artisanat en Alaska

Tous les produits artisanaux de l’Alaska sont basés sur le savoir-faire des Esquimaux et des Indiens. Vous pouvez prendre des masques tribaux, des sculptures en ivoire ou des totems comme souvenirs. Ces objets sont sculptés dans du bois ou des défenses de morse recueillies sur les plages. Une bonne option est aussi Qiviut, une laine de bœuf musqué tissée à la main, réputée pour être l’une des meilleures au monde. Vous verrez sur l’étiquette : 100 grammes de laine coûte environ 3000 dollars !

Mais il faut aussi faire attention car, dans les boutiques de souvenirs de l’Alaska, de nombreux objets sont “made in Taiwan”. Les objets 100% locaux ont une inscription avec une main d’argent qui dit “Artisanat indigène”. Mais ne vous inquiétez pas, après tout, vous identifierez ce qui est vrai ou faux par le prix.

Enfin, les heures d’ouverture des magasins sont assez flexibles. De nombreux supermarchés sont ouverts tous les jours de 9h00 à 22h00. Les banques et les bureaux de poste ont des heures d’ouverture plus conventionnelles.

Le Mont Katmai

Le mont Katmai est un volcan situé au sud de l’Alaska, dans le parc national et la réserve du même nom. Ce volcan est connu pour sa caldeira qui abrite un lac de 250 mètres de profondeur. Du haut de ses 2000 pieds d’altitude, le Mont Katmai offre l’une des plus belles vues de l’Alaska.

L’archipel Alexandre

L’archipel Alexandre est un groupe de plus de 1000 îles bordant la côte sud-est de l’Alaska. Les Russes ont été les premiers à s’établir à la fin du XIXe siècle, mais l’archipel a finalement été acquis par les Américains en 1867. Les principales îles sont Chichagof, Baranof et Killisnoo.

Les îles Aléoutiennes

Les îles Aléoutiennes sont situées dans le sud-ouest de l’Alaska. Ils forment un archipel allongé qui marque la frontière entre l’océan Pacifique et la mer de Béring. Ces îles sont d’origine volcanique et font partie de la ceinture de feu du Pacifique. Quelque 10 000 personnes vivent dans l’archipel et les quelques touristes qui s’aventurent dans ces terres éloignées sont souvent passionnés d’ornithologie.

Île Kodiak

L’île de Kodiak fait partie de l’archipel du même nom. C’est la deuxième plus grande île des États-Unis après Hawaii. La majeure partie de son territoire est une réserve naturelle. Plusieurs espèces endémiques y vivent, comme le crabe royal Kodiak ou l’ours Kodiak. L’île est aussi la terre ancestrale du peuple Koniaga, qui a longtemps vécu de la chasse, de la pêche et de l’agriculture, et dont il y a encore des descendants.

Laisser un commentaire