Comment préparer un safari au Kenya ?

Le Kenya est l’une des meilleures destinations au monde pour faire du safari. Avec ses paysages somptueux et variés, sa faune sauvage exceptionnelle, ce pays séduit indéniablement les aventuriers. Néanmoins, faire un safari à travers le territoire du peuple Massaï requiert beaucoup d’organisation. Les animaux sauvages sont attrayants, intéressants, mais également dangereux. Comment bien préparer un safari au Kenya 

Les meilleurs parcs pour faire un safari au Kenya

L’étendue et la variété des 35 réserves naturelles et des 26 parcs nationaux répartis à travers le pays font du Kenya le lieu idéal pour organiser un circuit pour un safari au Kenya

Préparer un safari au Kenya inclut un circuit dans le parc national d’Amboseli, classé par l’UNESCO « réserve de biosphère ». S’étirant sur plus de 380 km2, il abrite environ 1 500 éléphants, qui représentent la plus grande population du Kenya. Outre les pachydermes, les visiteurs pourront également observer des guépards, des girafes, diverses espèces d’oiseaux, des gazelles, etc. 

La Réserve Nationale du Masai Mara, faisant plus de 1 500 km2, vaut également une visite lors d’un safari au Kenya. Localisée au sud-ouest du pays, elle abrite la tribu Maasaï et la rivière Mara. La faune y est très variée, à l’image des zèbres, des gazelles et des Big Five (lion, rhinocéros, buffle, éléphant, léopard).

C’est aussi l’occasion de découvrir des hippopotames et des crocodiles localisés à proximité de la rivière Mara. D’ailleurs, cette dernière est réputée pour accueillir des gnous lors de leur grande migration. 

Les meilleurs parcs pour faire un safari au Kenya
Source : shutterstock.com

Quand partir pour un safari au Kenya ?

Bien préparer un safari au Kenya consiste à partir au bon moment. Il est plus judicieux de ne pas partir durant la saison des pluies estivales. La période la plus propice pour un séjour au Kenya est entre juin et novembre. La température étant plus supportable durant cette période (variant entre 25 °C à 27 °C) et le climat moins aride.

En plus, c’est durant cette saison sèche que les animaux migrent, rendant le safari bien plus captivant. C’est d’ailleurs l’occasion de voir également la migration des zèbres et des antilopes. Ces animaux partent des plaines du sud pour se rendre jusqu’à la Réserve Nationale du Masai Mara.

En revanche, entre avril et mai, c’est la saison de la mousson. Les sols sont complètement trempés. Ce qui rend les trajets plus périlleux, même en 4×4. Toutefois, les tarifs sont très abordables. Une autre période propice pour un safari au Kenya se situe entre janvier et mi-mars. Le climat y est sec. 

Pour ceux qui programment un safari au Kenya pendant la saison humide, de novembre à décembre, ils verront des parcs verdoyants. C’est également la période durant laquelle les visiteurs et les touristes sont moins nombreux. De plus, la pluie tombe essentiellement pendant l’après-midi, ce qui donne l’occasion de contempler divers oiseaux migrateurs. 

Le matériel à emporter pour un safari au Kenya

Pour observer la faune dans son milieu naturel, l’appareil photo est incontournable. Attention toutefois, lors d’un safari, il est interdit de déranger les animaux.

L’appareil photo choisi devra être capable de réaliser un zoom puissant (au minimum 300 mm) pour réussir des photos à distance. Il ne faut pas oublier les batteries et les cartes mémoires. 

Pour éviter les imprévus, certains safaristes préfèrent ajouter un deuxième appareil photo. Les jumelles sont également à intégrer dans les équipements. Elles sont indispensables afin d’observer les animaux depuis une longue distance.

Concernant les vêtements à mettre, il faut des habits qui permettent de se sentir à l’aise. Autrement dit, les tenues amples et légères sont à privilégier. Les chemises doivent être à manches longues. Les pantalons sont transformables en short. Cela permet au safariste d’ôter le bas en journée en cas de température élevée. 

Au niveau des couleurs, elles doivent être neutres (kaki, beige, marron). Un guide sur les animaux locaux est également indispensable pour identifier plus facilement ceux qu’on découvre durant le safari. Les lunettes de soleil, le chapeau, les chaussures fermées font aussi partie du matériel à emporter. Il ne faut pas non plus oublier les accessoires de camping et une trousse de pharmacie complète.

Le matériel à emporter pour un safari au Kenya
Source : shutterstock.com

Quel budget pour un safari ?

Pour préparer un safari au Kenya, le budget devra être assez conséquent. La découverte des réserves naturelles et des parcs nationaux constitue près de la moitié des dépenses. Il faut payer les prix d’entrée, la location d’un véhicule (4×4 ou jeep) avec chauffeur. Ce dernier fait aussi office de guide durant le safari. Les prix varient selon les parcs nationaux visités. D’autres éléments sont également à considérer, comme le trajet en avion. Les tarifs des vols internationaux vers l’Afrique sont fixés selon certains éléments. Il s’agit du jour de la semaine, de l’aéroport choisi, de la période de réservation du vol et du mois de départ. En général, il faut payer de 400 à 600 euros pour aller de l’aéroport international Jomo Kenyatta à celui de Nairobi.

Arrivé sur place, il faut prévoir les déplacements durant le safari. Ainsi, pour louer une voiture, il faut compter au quotidien entre 60 à 150 euros environ, assurance non comprise. 

Pour réduire les coûts, les excursions en petit groupe ou les transports en commun sont d’excellentes alternatives. Certains safaristes choisissent les vols intérieurs pour un gain de temps. Toutefois, ceux-ci sont coûteux. Par exemple, un vol entre Nairobi et Masai Mara peut s’élever jusqu’à 300 euros.

Maude
J'ai commencé ma carrière dans le secteur du tourisme, en travaillant pour une grande agence de voyages. Là-bas, j'étais principalement en charge de l'organisation de circuits touristiques. Gravissant rapidement les échelons, je suis devenue responsable d'une équipe spécialisée dans les voyages sur mesure. Forte de cette expérience en planification et en coordination, j'ai développé une passion pour les destinations moins conventionnelles et j'ai décidé de partager mes connaissances et mon expertise. En 2017, j'ai lancé mon propre site web, Le Baladin Voyage, où je cumule plusieurs rôles, de la rédaction en chef à la gestion des partenariats. Le site offre une gamme de conseils variés, des astuces pour voyager à moindre coût aux recommandations pour découvrir des destinations moins connues. Je suis également l'auteure de plusieurs guides de voyage et je suis fréquemment sollicitée en tant qu'experte du secteur dans divers médias. Mon objectif est d'aider chaque voyageur, que vous soyez en solo, en couple, en famille ou entre amis, à vivre une expérience inoubliable tout en maîtrisant votre budget.
[td_block_14 limit="6" category_id="_related_cat"]