Voyage Voyager en Amérique Voyages insolites : et si devenir nomade digital était la solution ?

Voyages insolites : et si devenir nomade digital était la solution ?

Lorsqu’on est un nomade digital, on voyage partout dans le monde tout en continuant à travailler depuis son point de chute. Autrement dit, il est possible de choisir la vie que l’on veut mener, en adaptant ses besoins ou ses envies de façon locale. Serait-ce la solution idéale pour voyager et découvrir d’autres horizons ? Partons vite à la rencontre de toutes ces personnes qui ont choisi ce mode de vie de plus en plus prisé !

Partir en tant que nomade digital pendant 2 mois aux États-Unis

Lorsqu’on décide de tenter l’aventure de nomade digital, le seul fil à la patte que vous pouvez avoir, c’est celui de votre ordinateur ou encore celui de votre téléphone portable. En effet, la définition même du “nomade digital” c’est de partir découvrir d’autres pays tout en continuant de travailler sur place, notamment grâce à une bonne connexion wifi.

Toutefois, troquer son domicile pour partir sac au dos travailler à l’autre bout du monde ne s’improvise pas : pour vous aider à franchir le cap et à vous lancer dans le monde privilégié du nomadisme digital, faisons d’abord un point de la situation.

Devenir nomade digital : la liberté de bouger !

Vous vous dites probablement que n’importe qui peut finalement devenir un nomade digital du moment qu’il a assez de moyens pour subsister. En fait, oui et non. En effet, avant de partir courir les océans du monde entier, il faut d’abord s’occuper des démarches administratives et notamment, celles des demandes de visas.

Dans le cadre des États-Unis, par exemple, il s’agit plutôt d’établir une demande d’ESTA (Electronic System for Travel Authorization), instaurée par le gouvernement américain depuis le 12 janvier 2009 pour alléger les démarches et exempter certaines catégories de voyageurs de demandes de visa. Celle-ci permet aux citoyens et aux ressortissants des 36 pays auxquels elle s’applique de séjourner pendant 90 jours consécutifs et au maximum, sur le territoire américain.

Vous devez vous munir d'une autorisation ESTA pour les Etats-Unis

Par conséquent, qu’il s’agisse d’un séjour ou d’un simple transit au-dessus des USA, vous devrez obligatoirement être en possession de cette autorisation. Pour cela, il vous suffit d’aller sur le site ESTA-Formulaire.fr et de remplir le formulaire en ligne. Une fois celui-ci approuvé vous recevrez par retour courriel votre autorisation validée. Et si par malheur celle-ci était rejetée, pas de panique pour autant : vous serez intégralement remboursé et pourrez refaire une demande. De la même manière que pour les États-Unis, il est donc recommandé de se renseigner en amont sur ce que certains pays exigent comme autorisations avant d’atterrir sur leur territoire.

En passant par les services de l’immigration américaine

De plus, avant de vous installer en tant que nomade digital aux États-Unis, encore faut-il encore franchir les services (très strictes !) de l’immigration américaine. Voici pour vous, de quoi vous rassurer.

  1. Comme vu précédemment, vous aurez besoin de cette fameuse autorisation ESTA. Sans elle, vous ne pourrez même pas ne serait-ce que survoler le pays.
  2. Ensuite, il est préférable de réserver une chambre Airbnb/hôtel, du moins les premiers jours, au cas où les services d’immigration vous réclameraient une adresse postale. Mais surtout, afin qu’ils soient sûrs que vous n’allez pas vous installer pour un long séjour chez eux ! Après, vous pourrez toujours vous faire héberger chez des amis ou autres, si vous manquez de moyens.
  3. Ayez toujours du cash sur vous. Les autorités américaines n’aiment pas imaginer que vous venez dans leur pays sans un seul dollar sur vous, et vous en aurez besoin pour les pourboires.
  4. Si ce n’est pas la première fois que vous venez aux “States”, précisez-le dès votre arrivée. Fiers de leur pays, ils aiment se l’entendre dire.
  5. Soyez prévoyants et achetez le plus rapidement possible un billet de sortie. Ce n’est pas obligatoire, mais cela leur démontre votre bonne intention de ne pas rester “clandestinement” sur leur territoire.

Le nomadisme numérique, au-delà des frontières

Maintenant que nous avons vu la partie administrative, passons à celle qui nous intéresse vraiment, à savoir le nomadisme numérique. Quels sont ses atouts majeurs ? Il serait présomptueux de croire que ce style de vie n’a aucune contrainte ni aucun inconvénient. Tous ceux qui le pratiquent déjà s’accordent à dire qu’il est impossible de se dégager un salaire mirobolant en tapotant uniquement de temps à autre sur son ordinateur : cela demande beaucoup d’implication. C’est pourquoi, entre la réalité et le rêve, il y a souvent un grand décalage.

Toutefois, même si cela prend 6 mois, 1 an, voire parfois plus… Cette belle aventure peut effectivement devenir réalité, à condition, bien sûr, d’avoir les moyens d’honorer certaines charges tout en travaillant le nombre d’heures nécessaires.

  • Le coût du billet d’avion et des autres transports
  • Une connexion internet avec un bon débit
  • L’hébergement et la nourriture
  • Les soins si nécessaire
  • Les vêtements et les loisirs

Travailler à la plage, c'est la vie du digital nomade

Les atouts incomparables du digital nomade

Hormis ces postes de dépense inhérents à tout adulte en âge de s’assumer, il va de soi que travailler sous les palmiers, au bord de l’océan ou encore en terrasse ou sur une plage… n’a pas son pareil ! Finis la grisaille, les jours pluvieux, le gel ou le froid de nos contrées européennes ! Car oui, puisque le travail du nomade digital n’est pas tenu d’avoir un lieu géographique particulier, celui-ci peut emporter son job partout où il veut. Ordinateur sous le bras et internet branché, et hop : le voilà sous les cocotiers ou au pied de l’Himalaya.

C’est donc comme ça que ces globetrotters 3.0 voyagent en solo, en couple ou en famille à travers le monde entier. Freelances, entrepreneurs du web, expatriés ou encore salariés en télétravail… Ils vont ainsi parcourir le monde en fonction de la validité de leurs visas et de leurs envies. Quant à aux critères pour choisir leurs destinations, ils varient selon leur propre vision de la vie. Par exemple :

  • La qualité de l’air ou celle de la connexion internet
  • La gentillesse de la population ou sa gastronomie
  • Le climat ou ses températures
  • Les loisirs et autres distractions
  • La sécurité du pays, ses démarches faciles ou pas…

Vous pouvez aussi rencontrer d’autres digital nomades séjournant eux aussi aux mêmes endroits que vous en utilisant un réseau ou en faisant connaissance sur place. Un excellent moyen somme toute de ne pas tomber dans la solitude ou encore de ne pas passer tout son temps sur son ordinateur. En tout cas, une chose est sûre : une fois ce mode de vie adopté et bien rodé, aucun d’entre eux n’échangerait sa place pour rien au monde ! C’est dire à quel point le nomadisme digital risque fort d’exploser dans les prochaines années…

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici