Comment assurer le confort de la famille pendant un long trajet en voiture ?

Qu’importe les conseils faits en matière d’écologie, les Français utilisent majoritairement la voiture pour se rendre sur leur lieu de vacances. Quand on est en famille, cela reste le moyen le plus économique et le plus pratique. En effet, le véhicule permet de transporter tous les bagages et d’être autonome sur place.

Pour autant, un long trajet en véhicule n’est pas exempt de difficultés. Voici nos conseils.

Réduire les bouchons

Pourquoi partir le samedi matin à 9h pour se retrouver dans des bouchons de dizaines de kilomètres ? Si cela est supportable pour des trajets de 2 ou 3h, ce n’est plus la même chose si vous devez rouler jusqu’aux plages d’Italie depuis Paris. Dans la mesure du possible, réservez en milieu de semaine ou partez la veille, quitte à dormir dans un hôtel si la location n’est pas disponible.

Des assises confortables

Le départ d’une famille est souvent précédé d’un jeu consistant à bourrer tant bien que mal le véhicule des affaires pour les vacances. Les sacs finissent aux pieds des passages, le coffre déborde et tout le monde se serre pendant des heures. Voyagez léger ! Prendre les ordinateurs, trois paires de chaussures, une grande trousse de maquillage, l’imposante chaise pour le plus jeune, l’étagère à pharmacie n’est peut pas nécessaire pour une semaine…

En outre, veillez à ce que chaque membre soit à l’aise. Pour le passager avant, un coussin pour les cervicales est une bonne idée, surtout s’il a l’habitude de s’endormir avec la tête bougeant à chaque mouvement de la voiture. Mettez de l’air pour que les enfants à l’arrière n’aient pas trop chaud. Si vous avez un petit chien, un siège auto est idéal pour qu’il soit confortable sans empiéter sur les autres.

Des occupations pour éviter l’ennui

Les enfants s’ennuient vite. En partant la nuit, vous avez des chances qu’ils s’endorment. Si cela n’arrive pas ou que vous partez la journée, imaginez des occupations qui n’énervent pas. Évitez la lecture car cela provoque des relents au bout d’un moment en voiture…

Par contre, commencez des jeux naïfs comme de repérer toutes les twingos ou poser des questions sur les villes dans lesquelles vous entrez. C’est à la fois éducatif et calme. Il existe aussi des petits lecteurs DVD pour qu’ils se calment devant un film.

Prévoir des arrêts fréquents

Si la prévention routière recommande des pauses toutes les deux heures pour éviter la fatigue au volant, elles sont également parfaites pour détendre les enfants. Plutôt que de faire dix arrêts de cinq minutes, faites-en trois de trente. Durant ce temps, les petits doivent bouger. Ils peuvent sortir le chien, se lancer un frisbee et manger un petit morceau.

En revenant dans la voiture, ils sont détendus et le voyage peut reprendre. Si vous n’êtes pas pressé, des haltes plus longues pour découvrir des lieux comme un lac, un monument historique permettent réellement de décrocher de la route. Il faut toutefois bien prévoir son trajet en amont pour ne pas se mettre en retard.

Laisser un commentaire