Les parcs Nationaux aux États-Unis

L’Alaska est l’État qui compte le plus grand nombre de parcs nationaux aux États-Unis. Le parc national et réserve de parc national Denali abrite le mont McKinley, le point culminant de l’Amérique du Nord à 6194 mètres. Dans le parc national de la vallée de Kobuk, vous pouvez admirer d’immenses dunes de sable blanc. Enfin, la réserve nationale de Wrangell – St. Elias est le plus grand parc des États-Unis, avec des vues à couper le souffle garanties !

Mont Rushmore

Ce célèbre monument en pierre sculptée se trouve dans le Midwest, dans le Dakota du Sud. Il représente quatre grands présidents des États-Unis : George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln. Chaque sculpture mesure 18 mètres de haut. Ce mémorial, situé à 1745 mètres d’altitude, est visité par plus de deux millions de touristes par an. Vous pouvez également visiter l'”Atelier du sculpteur” où sont exposés les outils avec lesquels l’artiste a travaillé.

Mont Rainier

Ce volcan actif de la chaîne des cascades domine Seattle à 4 392 mètres d’altitude. Son sommet enneigé est une belle toile de fond de la ville et constitue, avec Space Needle, la célèbre carte postale de Seattle. C’est aussi l’un des plus dangereux au monde. Les athlètes de haut niveau pourront grimper au sommet et découvrir des cascades, des prairies et de nombreux animaux.

Monument Valley

Dans cette réserve indienne Navajo se dressent des monolithes au milieu de paysages désertiques à la frontière entre l’Arizona et l’Utah. Une route panoramique de 17 kilomètres traverse les mythiques rames Monument Valley, telles que Mittens, Merrick ou Elephant Butte. Ces formations de grès sont beaucoup plus belles quand le soleil se couche et sont teintes en rouge vif. Et si vous faites une promenade à cheval, vous aurez l’impression d’être dans un western.

Baie de Louisiane Bayous

Ce tronçon marécageux provient des bras de la rivière Mississippi, une attraction majeure dans le pays cajun de Louisiane. Les forêts inondées, les maisons sur pilotis et les alligators qui se promènent tranquillement le long des rives sont quelques-unes des choses que les touristes pourront observer. Le bayou de l’Atchafalaya offre de magnifiques couchers de soleil.

Clés de Floride

Ce groupe d’îles, situé à l’extrême sud, représente un archipel de coraux exceptionnels. La Floride compte plus de 100 parcs nationaux et 7 parcs d’État. Parmi celles-ci, la forêt nationale d’Osceola, située au nord de l’état et de Lake City et connue pour sa diversité d’arbres, et au sud, le parc national de Biscaye, composé d’îles vierges et d’incroyables récifs coralliens.

Parc national des Everglades

Le parc national des Everglades abrite la réserve indienne de Miccosukee, ainsi que des milliers d’espèces animales, dont certaines sont menacées. Découvrez la plus grande étendue sauvage subtropicale des États-Unis (6 000 km²). L’entrée principale se trouve dans la ville de Floride, au sud-ouest de Miami. Il est ouvert toute l’année. Il est recommandé de visiter le parc au printemps ou en hiver, en bateau ou à pied. N’oubliez pas d’apporter des produits anti-moustiques, surtout en été. Attention aux crocodiles. Observez les ours noirs, les couguars et les loutres. Avec les primates, vous pouvez suivre le vol des aigles, des faucons ou du cerf-volant de Floride, qui se nourrit de mollusques. Suivez les sentiers balisés, idéaux pour admirer la faune et la flore sauvage.

Parc national du Grand Canyon

Le Grand Canyon, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est le joyau de l’Arizona. Créé par le frottement des eaux du fleuve Colorado, c’est une merveille géologique qui remonte à 1,7 milliard d’années. Pour admirer le coucher du soleil, il est préférable d’aller sur la côte sud du Grand Canyon, l’endroit le plus touristique. Pour une expérience palpitante, vous pouvez vous rendre à la Skywalk, une télévision à la carte, une passerelle en forme de fer à cheval de 1200 m de haut, et vous préparer à vous sentir étourdie.

Parc national d’Arcos

Ce parc de l’Utah doit son nom aux nombreuses arches formées par les éléments de la terre au fil des ans. Le rocher équilibré, un rocher en équilibre, est l’attraction du lieu, à côté de la délicate arche que l’on peut voir dans toutes les plaques des voitures de l’Utah. Le jardin du diable est idéal pour le camping ou la randonnée.

Parc national de Yellowstone

Le Wyoming, le Montana et l’Idaho partagent cette œuvre d’art naturelle, qui est aussi le plus grand et le plus ancien parc national du monde. La célèbre photo de Yann-Arthus Bertrand immortalise le Grand Prismatique geyser avec les couleurs de l’arc-en-ciel. Parcourir ses 9000 km² sera un voyage incroyable au milieu de la plus grande concentration de geysers au monde.

1 réflexion au sujet de “Les parcs Nationaux aux États-Unis

Laisser un commentaire