Les transports et le logement en voyage à Londres

Me voilà donc rentrée de ma petite semaine londonienne qui m’a fait le plus grand bien même si je comptabilise au compteur au moins 70Km dans les pattes. J’avais pris 5 paires de chaussures (Baskets Reebok, Converse, tong, sandales compensées et Birkenstock), et bien je n’ai porté qu’une seule paire durant tout mon séjour, la dernière. J’ai eu un peu mal aux chevilles et aux jambes à force de marcher, mais pas une seule fois aux pieds. Moi je vous le dis, ces chaussures sont des valeurs sures pour les voyageurs !

Notre visite de Londres

Voici donc mon premier article qui récapitule la partie transports, logement et le quartier de Battersea, là où nous dormions. Je vais faire de même avec les autres en essayant de regrouper par thème et/ou par jour les itinéraires parcourus.

Il devrait y en avoir un sur :

  • *Little Venice – Camden Lock Market et la croisière sur le Regent’s Canal que nous avons fait pour rallier ces deux points.
  • *La Queen’s Walk qui traverse les quartiers de Southbank, Bankside et Southwark.
  • *Greenwich Village/Park/Time et la croisière que nous avons fait sur la Tamise pour nous y rendre.
  • *Notre shopping dans West End (et dans lequel je regrouperai tous les achats du séjour).
  • *L’East End et Buckingham Palace & ses alentours.

Pour ce trip londonnien avec mon mari, je ne voulais ni un hôtel ni une auberge de jeunesse. Le premier étant souvent trop cher dans ce pays et le second un peu trop roots (pour l’avoir pratiqué plusieurs fois dans la capitale).

A la découverte de Airbnb chez Londres

J’avais donc opté pour un logement chez l’habitant via le site Airbnb dont nous avions été convaincu lors de nos précédentes vacances à Aix en Pce.

Au bout de 5/6 recherches, j’ai tout de suite bloqué une réservation sur un bateau. C’était exactement le bon plan que je voulais et tant pis si je n’avais pas un logement entier pour nous tout seul, mais une simple chambre dans un lieu à partager avec notre hôte. Bien situé et original, je savais d’avance que nous allions passer un terrible moment sur cette péniche. Et je peux le confirmer maintenant que nous sommes rentrés.

Kashfi, notre hôte, était adorable. Discrète et présente en même temps pour répondre à toutes nos questions. La pauvre revenait d’un voyage à NY le matin même, et elle a assuré malgré le jetlag dans les jambes. Le plan qu’elle nous avait fourni était très bien décrit, nous ne nous sommes pas perdu, et pourtant il y avait de quoi vu la zone … Située en plein milieu d’un quartier en plein chantier, il fallait ruser pour trouver notre péniche au milieu de toutes les autres.

En parlant de trajet et avant de continuer, sachez que nous avions réservé notre vol Bordeaux-Londres via la compagnie British Airways qui propose des vols directs et corrects en terme de prix. Voulant éviter les low-cost pour ma part, j’ai trouvé la compagnie et ses services de très bonne qualité. L’aéroport d’arrivé était Gatwick. Là aussi il s’agit d’une bonne raison de partir avec une compagnie nationale, car qui dit partir à moindre coût dit se retrouver souvent à plusieurs heures de son lieu de destination. Enfin bref, chacun fait ce qu’il veut, mais de mon côté le prix du billet n’était pas cher avec un bagage en soute par personne et des horaires qui correspondaient parfaitement à nos journées (arrivée le matin et départ le soir).

A l’aéroport nous avons pris une navette sans chauffeur qui nous a emmené du terminal nord au terminal sud pour prendre le Gatwick Express qui nous a déposé en plein centre de Londres, à Victoria Station. Un conseil, réservez vos billets pour le Gatwick Express sur Internet avant et non en borne ou au guichet de la gare ou de l’aéroport, vous y gagnerez du temps et de l’argent. En borne le ticket aller coute £19,90/personnes (c’est moins cher de quelques £ sur le net). Il y a un train toutes les 15 minutes et il faut compter une demi-heure de trajet. Les places ne sont pas numérotées (peut être en 1er classe, mais à vérifier).

Tous savoir sur la Oyster card pour voyager à Londres

C’est à la gare Victoria que nous nous sommes procurés la fameuse Oyster card. Celle qui vous permet d’effectuer la plupart des déplacements dans la capitale (métro, bus, DLR …). De notre côté nous avons opté pour le pass 7 jours et pour les zones 1 et 2. Coût total : £37 par personne. Je vous laisse regarder par vous même pour la conversion en € mais en gros il faut multiplier par 1.5 ! Alors non c’est sur que ce n’est pas donné, mais de toute façon la vie à Londres est chère (pour les touristes du moins). ATTENTION n’oubliez pas de la rendre avant de rentrer en France. Et oui, une caution de £5/carte vous sera rendue, ce qui n’est pas négligeable.

Notre hébergement était à Battersea, dans la marina de Nine Elms Pier très exactement, un quartier situé au sud-ouest du centre de Londres. Nous avons donc pris le métro depuis la gare Victoria pour nous rendre à Vauxhall Station ainsi qu’un bus. Le trajet parait loin comme ça, mais pas du tout. Nous avons parcouru 3 stations de métro et la même chose en bus. Mais sachez que c’est largement réalisable à pied, juste qu’avec les bagages c’était moins pratique.

Comme je vous le disais plus haut, le quartier de Battersea est en total changement sur le plan urbain. Longtemps industrialisé à cause/grâce à la Battersea Power Station (célèbre centrale électrique que l’on trouve sur la pochette de l’album Animals des Pink Floyd), c’est à une réelle mutation que nous avons à faire aujourd’hui. De Vauxhall jusqu’à Nine Elms, vous trouverez, tout le long de la Tamise, d’immenses building en construction. Tous plus luxueux les uns que les autres. Logements, bars, restaurants, magasins et j’en passe sont au programme.

Quand à la centrale électrique (qui n’est plus en fonctionnement depuis belle lurette), je ne vous raconte pas ce qu’elle va subir. Véritable futur lieu culturel (c’est pas moi qui le dis mais les panneaux), elle devrait attirer tous les londoniens lassés par les quartiers du moment à l’est de la capitale au profit de ce nouveau centre attractif.

Notre avion ayant atterri à 10h du matin (merci le changement d’horaire qui nous a fait gagner du temps), nous sommes arrivés aux alentours de 13h sur le bateau. Le temps de traverser l’immense aéroport, d’attendre nos bagages, de prendre les différents moyens de transport, de chercher notre itinéraire, de faire la queue pour payer les divers services et de manger au passage au Burger King, le tout en étant enceinte de pratiquement 6 mois, c’est 3h00 qu’il nous a fallu à l’aller. De toute manière c’est à cette heure là qu’il fallait arriver et pas avant, ça tombait plutôt bien côté timing.

En arrivant dans le quartier, impossible d’imaginer qu’il se cachait une marina juste derrière les bâtiments que je viens de vous présenter. Mais on fini par la découvrir sur Tideway Walk ! Elle accueille une trentaine de personnes qui se connaissent tous. On peut dire qu’il s’agit d’une sorte de communauté. Kashfi a pour voisin son frère, sa belle soeur et son adorable petite nièce de 2 ans, mais tous ses amis vivent au dessus ou dans les péniches à côté. Souvent le soir nous les retrouvions en train de boire l’apéro au bord de la piscine sur le ponton qui relie les bateaux entre eux.

Je ne sais pas vous mais moi j’adore ce genre de décor qui associe la vie moderne d’un côté et un semblant de vie sauvage-bohème de l’autre ! Mais c’est plus que ça, il y a un réel projet d’écologie ici. J’ai un papier qui explique tout ça mais impossible de le trouver sur le net. Du coup j’ai farfouillé un peu et je suis tombée sur les blogs de deux personnes qui en parlent un peu.

Quoi vous dire au sujet de notre logement si ce n’est qu’il était super original et acceuillant. Nous avions accès à toutes les parties communes. Concernant les repas, nous n’avons jamais mangé à bord, nous prenions seulement notre petit déjeuner que nous avions préalablement acheté. Même si Kashfi nous a proposé du thé, du café et des céréales, nous n’avons pas osé piocher dans ses affaires. Le linge de salle de bain était fourni (mais ça je ne l’avais pas vu, du coup j’ai encombré une valise pour rien !). Il y avait le Wi-Fi et des livres à disposition dont des guides de Londres (que j’avais oublié).

Le matin nous nous levions tôt, aux alentours de 8h, et Kashfi attendait que nous soyons prêt pour se préparer. Elle était parfois là en journée, parfois non et travaillait souvent de sa chambre. Nous avons même eu le privilège d’avoir la péniche pour nous le temps d’un weekend.

Alors je vous le dis tout de suite, il faut tout de même avoir un minimum le pied marin. La Tamise est beaucoup plus proche de la mer que ne l’est la Seine, et donc il n’y a pas que de simples remous (d’ailleurs, à l’heure où j’écris ces lignes, ça remue encore quand je suis assise). La marée, présente deux fois par jour, fait pencher le bateau durant 1h environ. Et les nombreux passages font tanguer le bateau qui fait tampon pour les autres qui sont cachés derrière. Moi je ne crains pas spécialement, mais je préfère le signaler au cas ou vous souhaiteriez réserver votre séjour ici. A ce propos, comptez une centaine de £/nuit. Le montant change un peu selon les périodes, mais la variation reste minime.

En arrivant nous avons donc un peu discuté avec Kashfi et nous nous sommes reposés dans notre chambre (dont la vue était juste magnifique comme vous pouvez le voir sur cette dernière photo). Le temps de tout ranger et nous étions repartis deux heures plus tard pour visiter le quartier. Vu l’heure, ça ne servait à rien d’entamer un programme plus loin dans la capitale. Autant découvrir les alentours puisque je ne connaissais pas du tout ce coin là.

Le centre de Battersea dans Londres

Nous sommes donc allés à pied jusqu’au centre de Battersea en passant par l’immense parc qui longe la Tamise, le Battersea Park. Pour le coup j’ai été déçu, car les nombreuses photos que j’avais vu à son sujet ne se sont pas révélées être les mêmes. Mais ce n’est pas de la faute des photographes, non, juste que le weekend qui suivait avait lieu le grand prix de Formule E (les F1 électriques) et qu’une bonne partie de celui-ci était donc inaccessible. Bon, cela ne nous a pas empêché de nous balader à côté du lac, mais je reste tout de même un peu frustrée de ne pas avoir vu certaines choses, notamment la partie qui longe la Tamise.

Après avoir bu le fameux Tea Time et avoir traversé quasiment tout le parc côté sud, nous sommes donc allés voir à quoi ressemblait Battersea. Nous n’avons pas pu faire tout le quartier car il est vraiment étendu et qu’il n’y a pas vraiment de centre au final. De plus, pour notre première journée, nous voulions nous économiser un peu. Du coup nous avons fait qu’une partie ce jour là, mais nous avons pu voir le reste les autres jours quand nous sommes passés en bus.

C’est vraiment un petit coin charmant, avec ses petites boutiques de créateurs. L’endroit le plus luxueux étant la Prince of Wales Dr qui longe le parc avec ses magnifiques façades.

Le retour au bateau s’est effectué en bus et j’ai roupillé une bonne heure avant de repartir manger dans le coin de Vauxhall. Nous avons suivis les conseils de notre hôte et sommes allés au Dirty Burger (Arch 54, 6 South Lambeth Road, SW8 1SP, Vauxhall). Il s’agit d’un délicieux petit burger, comme son nom l’indique, situé à la sortie d’un immense tunnel. Le lieu underground est petit mais beaucoup de gens prennent à emporter dans le coin. De plus le service étant rapide, il n’y a donc pas eu de problème pour trouver facilement une place en terrasse. Comptez £7 pour un burger au bacon, un onion fries et une boisson.

Autre restaurant que nous avons testé juste à côté du précédent quelques jours plus tard et que je vais citer ici puisque je ne reviendrai plus sur le sujet, c’est Nando’s (Lambeth Way, SW8, Vauxhall). Il s’agit d’une chaine originaire d’Afrique du Sud spécialisée dans le poulet et que l’on trouve un peu partout sur le territoire. Heureusement qu’un serveur est venu nous expliquer le procédé sinon nous serions toujours à table en train d’attendre nos plats à l’heure qu’il est ! Non mais en gros vous vous asseyez, vous choisissez votre repas (les formules sont un peu compliquées), vous allez passer commande à la réception et vous vous servez en boisson et garniture (le tout en fonction de votre formule bien entendu). Nous avons opté pour quelque chose de simple avec des chicken pitta. C’était bon mais pas fracassant pour autant. Comptez £14 pour deux avec les boissons et les garnitures.

Ce soir là nous avons poussé la balade jusqu’à Big Ben pour la voir briller de mille feux de nuit, mais ça, c’est une autre histoire !

2 réflexions au sujet de “Les transports et le logement en voyage à Londres

Laisser un commentaire