Quantité d’alcool et tabac que l’on peut ramener de Dancharia

Le petit village de Dancharia est un hameau pittoresque et plein de charme qui sépare la France et l’Espagne. Au retour de vacances, il est parfois compliqué de résister à l’envie de ramener avec soi des spécialités locales, notamment quelques bouteilles d’alcool et du bon tabac.

Toutefois, nous oublions souvent que le quartier de Dancharia appartient au territoire espagnol. et non français. Il faut alors respecter certaines réglementations, sous peine de sanctions. Quelles sont les quantités d’alcool et de tabac que l’on peut ramener d’Espagne ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Quelle quantité d’alcool peut-on ramener de Dancharia (Espagne) ?

De l’autre côté de la frontière espagnole, force est de constater que l’alcool est globalement moins cher qu’en France métropolitaine. Ainsi, la tentation de ramener quelques bouteilles de sangria est élevée et il serait honnêtement  bien dommage de s’en priver.

Que ce soit en guise de souvenir ou destinée à une consommation personnelle, vous devez respecter les quantités autorisées pour ramener de l’alcool. Ces dernières varient en fonction du type de boissons et se limitées aux volumes suivants :

  • Vin : 90 litres par personne ;
  • Bière : 110 litres par personne ;
  • Whisky, gin, vodka et liqueur : 10 litres par personne ;
  • Vins pétillants (champagne, crémant, etc.) : 60 litres ;
  • Porto et vermouth : 20 litres par personne.

Ce quota est cumulable, c.-à-d. que vous pouvez ramener 20 litres de porto,  110 litres de bière et 90 litres de vin à la fois. Cette réglementation s’applique, peu importe le moyen de transport, que ce soit en avion, en bateau, à vélo ou en voiture.

Quelle quantité de tabac peut-on ramener de Dancharia (Espagne) ?

En ce qui concerne le tabac, les quantités sont assez limitées. Une loi promulguée en 2020  a même revu le volume à la baisse. Avant cette année-là, il était possible de ramener avec soi plus de 800 cigarettes, ce qui équivalait à quatre grandes cartouches.

De nos jours, la réglementation stipule qu’il est obligatoire de respecter les limites suivantes :

  • Un nombre maximal de 200 cigarettes (c.-à-d. une cartouche) ;
  • 100 cigarillos ;
  • 50 cigares ;
  • 250g de tabac à fumer.

Bien que ce soit les limites autorisées dans le petit village de Dancharia, la réglementation n’est pas la même à Andorre. Et pour cause, un accord CE/Andorre réalisée il y a plus de trois décennies permet de ramener les quantités suivantes :

  • 300 cigarettes ;
  • 150 cigarillos ;
  • 75 cigares ;
  • 400 g de tabac à fumer.

Tout comme l’alcool, le quota ci-dessus est cumulable. Vous pouvez très bien ramener avec vous 75 cigares et 300 cigarettes.

Quels sont les risques si l’on dépasse les quantités autorisées ?

Les sanctions encourues en cas de non-respect des quantités autorisées peuvent être très sévères. Si vous dépassez les limites permises, vous risquez diverses sanctions, notamment une amende qui s’élève à 750 euros, la confiscation de vos achats et une peine de prison. Les autorités espagnoles ne plaisent pas à ce sujet : la peine de prison peut aller jusqu’à une année de prison ferme.

En plus des sanctions citées, le voyageur pourra être dans l’obligation de payer des taxes de droits de consommation. Il s’agit de taxes qui s’appliquent aux quantités d’alcool et de tabac enregistrées. En fonction du nombre de bouteilles ou de tabac qui dépasse les limitations officielles, les autorités espagnoles sont en droit de vous demander de payer certaines taxes.

Le montant des taxes varie et peut atteindre 3,90€ par litre de vin ou 9,70€ par litre de mousseux. C’est pourquoi il est essentiel de respecter les quantités autorisées afin d’éviter tout risque de sanctions.

À noter : si vous souhaitez ramener de l’alcool et/ou du tabac avec vous, conservez le ticket de caisse. Ce dernier peut vous être demandé lors d’un contrôle de douane.

Benjamin
Salut à tous, je suis Benjamin, l'explorateur et le conteur derrière "LeBaladin". Vous savez, la vie est trop courte pour rester dans un seul endroit, et c'est cette philosophie qui m'a poussé à parcourir le monde. Avec un diplôme en journalisme en poche, j'ai décidé que le monde serait mon terrain de jeu et mon bureau. "LeBaladin" est le fruit de cette passion. Ici, je partage avec vous mes aventures, des plages secrètes de Thaïlande aux marchés animés de Marrakech. Chaque lieu que je visite devient une nouvelle page dans ce livre ouvert qu'est la vie. Vous trouverez des guides détaillés, des conseils pratiques et des histoires qui, je l'espère, vous inspireront à faire vos propres découvertes. Je suis également un grand défenseur du voyage durable. Pour moi, voyager, c'est aussi prendre soin des endroits que nous visitons et des personnes que nous rencontrons. Alors, si vous êtes prêt pour une aventure qui va au-delà des cartes postales, vous êtes au bon endroit.
[td_block_14 limit="6" category_id="_related_cat"]